L’ANPE lance une campagne en Pixel Art

Confiée à l’artiste Guillaume Plantevin, la nouvelle campagne de communication de l’ANPE opte pour la stratégie graphique, en couvrant les abris bus et métro de plans de villes réalisés en Pixel Art.

Ça évoque bien entendu Sim City ou le buzz récent des MiniVilles, mais ça serait dommage de n’y voir qu’une vilaine repompe. A l’heure de la 3D triomphante, le Pixel Art s’impose de plus en plus comme une alternative artistique qui fait les beaux jours des jeux gratuits undergrounds et des compositions graphiques originales. Et ce n’est pas parce que nos bécanes de pauvres ne font tourner que ça que l’on en dit du bien.


Les images sont © ANPE – Plantevin.

  1. J’aime beaucoup votre analyse et le comparatif avec Sim city… j’avais pas fait le rapprochement.

    Il faut dire quand même que bons nombres d’anciens jeux ne juraient que par le mode pixel isométrique et qu’il revient sans doute à la mode grâce à ce retour en force des folles années du début de l’informatique (space invaders et amiga par exemple).

Les commentaires sont fermés.