L’Université d’été de la BD : c’est la crise !

Pour sa troisième édition, l’Université d’été de la bande dessinée reprend ses quartiers au château de la Pouyade, du 30 juin au 3 juillet prochain, près d’Angoulême. Le thème de cette année ? «Bande dessinée : vive la crise ?»

À partir du chiffre de production gigantesque de plus de 4000 sorties l’an passé, auteurs, éditeurs, libraires et professionnels du livre parleront table à calcul, production, mais aussi séries de bande dessinée et part du manga dans le marché. Malgré de bons progrès en 2007 (la croissance était d’environ 3% pour le secteur), la nouvelle année débute sur la fin de l’envolée manga et sur des ventes BD très décevantes en hypermarchés.

Nul doute que les intervenants de l’université reviendront sur ces tendances au cours du séjour, pour lequel aucun prix n’est encore annoncé, même s’il devrait avoisiner les 600 € comme les années précédentes. Un tarif hors de prix pour le commun des mortels mais que Jean-Philippe Martin, le directeur des services culturels du CNBDI, justifiait dans nos pages l’an dernier : « ces tarifs de participation sont ceux habituellement pratiqués [dans les autres séminaires], sans que personne ne trouve à y redire. Mais dès lors qu’il s’agit de la bande dessinée on s’offusque. Je constate que le combat pour sortir la bande dessinée du statut de sous-culture du pauvre est loin d’être gagné.»