La Brigade chimérique : une saga de Gess, Lehman et Colin

Après avoir quitté Carmen McCallum en 2007, Gess revient à la bande dessinée dès août avec le premier tome de La Brigade chimérique, une saga initiée par l’auteur de SF Serge Lehman, à paraître dans la collection Flambant 9 de L’Atalante.

« Il s’agit d’une BD en 6 volumes de 48 pages, explique le coscénariste Fabrice Colin au micro de Salle 101. L’idée : pourquoi n’y a-t-il plus de superhéros en Europe après 45 ? On voulait faire une grande fresque qui convoque la littérature d’avant guerre à partir de 1939. Serge a conçu l’histoire que j’ai enrichie par des apports personnels. C’est quelque chose qu’il pourrait aussi développer en romans. »

Pour marquer le coup, l’éditeur lance les trois premiers tomes à un mois d’intervalle à partir du 21 août, pour 11 euros chacun. L’aventure, découpée en épisodes au sein même des différents volumes, mettra en scène le docteur Mabuse ou encore Irène Joliot-Curie – la fille de Pierre et Marie – et son époux. Comme son titre l’indique en partie, on trouvera du fantastique dans les albums, avec chimères, homme élastique, vampyres et androïdes. Un mélange alléchant, dont les premiers petits, vraiment riquiqui, extraits sont à découvrir sur un blog spécialement dédié à la brigade chimérique.


Les images sont © L’Atalante, Lehman, Colin, Gess.

  1. les gars (bourrés de talent) qui font LA BRIGADECHIMERIQUE.com… 🙂
    sont juste sorti au moment où ça commençait à faire bien chier de voir des NAZES partout, cela n’enlève rien à la qualité de leur histoire.
    c’est le temps qui fera le tri dans cette surproduction écoeurante.

    en Europe, on se fout des Khmers Rouges.
    mais en Asie, on se fout des nazes… alors ça s’équilibre.

  2. Faudrait pas oublier que le thème de cette BD est avant tout un clin d’oeil, et même un hommage, à la littérature et les feuilletons scintifico-fantastique d’entre deux guerres !!!! Elle commence là ou finis la publicité « contre Mabuse » de Georges Spad.
    Qui dit entre deux guerres et super héros dit immanquablement Nazis.
    Mais je vous conseil de jeter un oeil sur ce site qui sera bien plus éloquent quand à la démarche des auteurs :

    http://brigadechimerique.com/

    @+

  3. peu importe l’ironie ou la rationalité froide à coups de chiffres proportionnels, le nazi représente le Mal Absolu.

    Le satan du 20eme siècle si vous voulez.

    On sait immédiatement ce que c’est.

    La France a aussi vécu dans sa chair le nazisme, nettement moins les khmers rouges.

    Bref, c’est efficace.

    oui, j’accorde que c’est un sujet de bd historico-fantasy totalement éculé.

  4. je suis grave d’accord avec zecat.

    à part MIGNOLA et TARANTINO, faut nous lacher maintenant.
    et bosser un peu plus vos scénars les gars…

    et puis cette manie de plaindre les mecs
    qui perdent à chaques fois, cela devient un peu lassant.

    OK, c’est des losers.
    ils ont perdus les deux dernières guerres.
    ok, le coup des flammes la nuit, c’est pas con,
    surtout à plusieurs comme à un concert de
    PATRICK BRUEL mais c’est quand même
    des grandes gueules pleines de vent les gars.

    et le coup du reich de 1000 ans qui en fait à peine 13,
    c’est sacrement les boules.

    leur logo, ils l’ont piqué aux hindous
    et il se sont trompé de sens.
    leur chef des armées a jamais dépassé le garde
    de caporal et il avait qu’une seule couille.

    et c’est même pas les plus grands salauds
    de l’univers puisque si on mate les chiffre,
    les KHMERS ROUGES ont tués un bon tiers de leur population.

    donc je ne pige pas pourquoi on continue à voir des NAZES partout…

  5. mis à part sfar est il possible de se calmer un peu sur les nazis?
    puté ça saoule à force!

Les commentaires sont fermés.