La Chine, le Tibet, ça existe aussi en BD

La répression chinoise contre les indépendantistes tibétains est ces jours-ci à la une de l’actualité. Une médiatisation dont se passerait bien le régime chinois à en croire le verrouillage de YouTube et les coupures d’Internet dans les hôtels de touristes…

En juin, les éditions Xiao Pan sortent Chroniques de Pékin, un collectif qui promet de dévoiler la capitale chinoise sous un jour inédit, en pleins préparatifs des jeux Olympiques. De la destruction de quartiers traditionnels jusqu’à la pollution, 10 auteurs proposent leur vision d’un Pékin en chantier. Benjamin signe la couverture du livre et Olivier Vatine se charge de la préface de ce collectif de 176 pages proposé 17€.


Ci-dessus, une planche de Wang Huan et Ji’An. © Xiao Pan.

Profitons-en pour signaler l’existence d’Où la neige ne fond jamais, une série de bande dessinée militante en faveur du Tibet. Réalisées par Olivier Ferra, les planches évoquent les illustrations pastel de Vink sur Les voyages d’He Pao. À acheter en ligne, les 2 tomes que compte la série sont aussi disponibles au sein de certaines associations en faveur des Tibétains. Une flopée d’informations est à consulter sur le site de la maison d’édition associative et sur le blog de l’auteur.


Ci-dessus, extrait d’Où la neige ne fond jamais. © Olivier Ferra.