La faim dans le monde

Après plusieurs ouvrages chez les sudistes de Groinge, Ibn Al Rabin décide de ruiner son premier amour, à savoir l’éditeur suisse Atrabile. En effet, cet auteur minimaliste nous revient mi-avril avec un pavé de 1120 pages qui s’apparente plus à un dictionnaire qu’à la plupart des BD ! Bon ok, on est encore loin des 2000 pages de Comix 2000 mais à l’époque l’Association avait fait appel à de nombreux auteurs.

L’autre fin du monde parle de vie, de mort, d’amour, de solitude…le tout mélangé, sans ordre distinct et avec humour !
Ibn Al Rabin réussit à allier l’émotion et la dérision dans un livre qui va faire parler de lui… Comme quoi les petits éditeurs ont encore des ressources sous le coude.