La Vie d’Adèle, adaptée d’une BD, fait sensation à Cannes

L‘œuvre d'origine, réalisée par Julie Maroh

L‘œuvre d’origine, réalisée par Julie Maroh

Librement adapté du Bleu est une couleur chaude de Julie Maroh, paru en 2010 aux éditions Glénat, La Vie d’Adèle a été présenté cette semaine au festival de Cannes. Réalisé par Abdellatif Kechiche, avec Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux, le long-métrage en compétition pour la Palme d’Or a largement conquis la critique.

Télérama ne tarit pas d’éloges : « En sortant de la toute première projection de La Vie d’Adèle (film à peine terminé, sans générique, trois heures qui passent comme un éclair), le sentiment éprouvé doit être assez proche de celui des tout premiers spectateurs d’A nos amours, de Maurice Pialat, il y a trente ans. Impression d’avoir saisi l’éducation sentimentale d’une très jeune fille, au plus près de sa vérité. Mais aussi certitude d’avoir vu une œuvre qui trouvera illico sa place dans l’histoire du cinéma français. », tandis que Thierry Chèze de Studio Cine Live déclare sur Twitter « Et soudain Cannes2013 prit une autre dimension grâce au magistral La Vie d’Adèle. On espère que le jury sera à sa hauteur avec une Palme ».

La Palme d’or, justement, La Vie d’Adèle la décrochera sans aucun doute pour MyTF1 News, pas mieux pour Allociné. Et Christophe Carrière de L’Express d’ajouter : « Tout ce que vous entendez depuis hier soir sur La Vie d’Adèle est vrai. C’est effectivement un grand grand grand film. #palmable. » En attendant la réponse, le 26 mai prochain, gageons que cet accueil du long-métrage remette sur le devant de la scène l’œuvre dessinée par Julie Maroh, dont la deuxième partie diffère de celle choisie pour le film.

A propos de l'auteur

John Kay

Twitter

Je suis capitaine de Wartmag.com et journaliste au mensuel BD Casemate.

Ajoutez votre grain de sel :