Lancement de Charliehebdo.fr : bienvenue chez les singes !

7

Mercredi 10 septembre était une journée historique. Siné lançait son hebdo farci de gens cool, tandis que Philippe Val se mettait au web en publiant Charliehebdo.fr. Oui. Internet, « la planète des singes où le totem est une grosse couille érigée sur la place du village », selon le rédac chef, qui ne cesse de dire à longueur d’éditos tout le mal qu’il pense de la toile.

Lancé dans l’urgence – la moitié des rubriques sont en construction – , le site de Charlie propose, entre autre, un historique du journal, une présentation de l’équipe, le sommaire du nouveau numéro ainsi qu’un espace dédié aux Échappés, la nouvelle « maison d’édition » de l’hebdomadaire satirique. Comme Val écrit « qu’en dix ans, Internet a détricoté le travail fragile de deux siècles » on n’imagine aucun objectif pour ce site, lancé semble-t-il pour emmerder son nouveau concurrent. Parce que mine de rien, qui peut bien vouloir investir dans un média si idiot ? « Des tarés, des maniaques, des fanatiques, des mégalomanes, des paranoïaques, des nazis, des délateurs qui trouvent là un moyen de diffuser mondialement leurs délires. » Bienvenue parmi nous !


Les propos de Philippe Val sont issus des éditoriaux du 17 janvier 2001 (dernière citation) et du 23 juillet 2008 (autres citations).

A propos de l'auteur

La Rédaction

Né en 2005 sous la forme d'un webzine PDF, Wart a évolué en site d'actu sur la BD, le comic et le manga à partir de 2007.

7 Responses

  1. Edvive c'est pas ma faute

    caca Philippe Val, il a osé critiquer internet. Prendre des morceaux de phrases et les sortir de leurs contexte, c’est pas très honnête. Acrimerde fait des émules.:/

    Répondre
  2. boulouboulou

    La rédaction a raison (mais n’a t elle pas toujours raison) : Val aime assez ridiculiser les autres à coup de citations tronquée ou de contre-vérités, faire de jolis amalgames entre internet et la Kommendatur, donc on peut aussi apprendre par soi-même lalala et Edvive, on peut lire le Val dans le texte et rire un peu. On peut aussi aller sur Acrimed par exemple où ils se tapent le Val dans le texte depuis 15 ans, on peut rire de sa passion récente pour BHL ou de ces passages au Medef, on peut aussi se marrer de ce révolutionnaire dont on voit en ce moment la tête sur tous les écrans de ciné dans sa bande annonce pour « c’est dur d’être aimé par des cons » dans laquelle il défend… la liberté d’expression. Hum. Enfin dans la bande annonce il défend surtout son image de neo-voltaire sans trop se rendre compte de son éventuel ridicule. On est pas obligé de lui pardonner ses attaques contre Denis Robert qui sont à peu près du niveau de la boue indigne. etc. etc.

    Siné hebdo n’est pas la grande folie au premier numéro. On a surtout l’impression qu’ils se présentent. Ceci dit il y a de très jolies choses, la maquette est pas mal du tout, on espère plus de fond pour le prochain numéro.

    Répondre
  3. danilo

    La rédaction de wartmag a dit
    « selon le rédac chef, qui ne cesse de dire à longueur d’éditos tout le mal qu’il pense de la toile. » fin de citation

    Oui effectivement wartmag vous faites de la caricature. Je lis Charlie Hebdo depuis 1992 et Val n’a pas abordé le sujet « internet » plus de trois fois dans ses éditos ( 3 sur plus de 700 éditos ).

    Les caricatures c’est dans Acrimed, la satire dans Charlie Hebdo; chacun son métier.

    Répondre
  4. angy

    Et moi qui pensait que c’était Siné qui avait lancé Siné Hebdo pour emmerder Charlie Hebdo. Comme le prouve d’ailleur la couv du Siné Hebdo N°1.

    Répondre

Ajoutez votre grain de sel :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.