Le fils de Mel Brooks s’attaque aux zombies

Frankenstein Junior, Sacré Robin des bois, La Folle histoire du mondeMel Brooks est reconnu dans le monde pour ses films foutraques à l’humour potache. À côté de ses faits d’armes sur pellicules, le réalisateur peut être fier d’une autre de ses créations, son fils Max Brooks. Après avoir officié plusieurs saisons comme auteur de l’émission culte à la télévision américaine, le Saturday Night Live, le fiston est depuis passé à la littérature avec deux romans sur les zombies que l’éditeur Calmann-Lévy a la bonne idée de traduire en français.

Au prix de 17 euros, le Guide de Survie en territoire zombie annonce dès le titre la couleur. Sur plus de 300 pages, le livre donne des conseils précieux pour échapper aux morts-vivants, le tout agrémenté de différents petits dessins explicatifs. Le lecteur connaîtra ainsi par le menu les meilleures armes pour trancher la tête des opposants. De son côté World War Z propose sur le ton d’un documentaire de revenir, à l’aide d’entretiens avec de nombreux survivants, sur l’affrontement qui a opposé humains et zombies. Malins et drôles, les deux livres se complètent à merveille et brosse un univers où tout peut sembler réel.

Une réussite qui n’a évidemment pas échappé à Hollywood. World War Z est en cours de préproduction chez Plan B Entertainement, la compagnie de Brad Pitt qui a déjà optionné de nombreuses bandes dessinées européennes. Pour la mise en scène, le nom de Marc Forster, le réalisateur du dernier James Bond Quantum of Solace, est pour le moment annoncé.