Le Pinocchio de Winshluss revient souple et moins cher

Fini le bois, place au métal. Bye bye le criquet, voici un cafard. Dans son Pinocchio, paru en 2008, Winshluss met en scène un monde effroyablement décadent, vicieux, abject, et n’hésite pas à plonger le museau de l’humanité dans la crasse.

Couronné meilleur album à Angoulême 2009, Pinocchio est sans conteste l’un des plus chouettes bouquins de la décennie passée. Le 20 septembre, Les Requins Marteaux ressortent l’ouvrage au format souple, pour 22 euros (contre 30,50 euros, pour la version cartonnée actuelle). L’occasion ou jamais d’y fourrer son nez, tout en soutenant une maison d’édition en proie aux difficultés financières.



Pinocchio © Les Requins Marteaux, Winshluss.