Le réalisateur de Drive s’attaque à L’Incal

INCAL-T1_originalVenu à Cannes présenter Only God Forgives, le réalisateur Nicolas Winding Refn (Bronson, Drive) a confié à France Inter plancher sur une adaptation ciné de L’Incal, le chef-d’œuvre de science-fiction signé Mœbius et Alejandro Jodorowsky – dispo à l’unité et en une multitude d’intégrales aux Humanoïdes Associés.

L’intérêt du réalisateur danois pour l’œuvre de Jodo ne date pas d’hier. Libération expliquait récemment combien la filmographie du pape de l’underground avait influencé Winding Refn, aujourd’hui ami avec son modèle. On apprend même qu’avant de réaliser Drive, avec Ryan Gosling, le cinéaste est allé chercher conseil auprès de Jodo qui lui a dit : « “Ce sont des gens bêtes, ils n’ont aucun goût. Ils vont venir te voir, émettre des critiques, te proposer des changements. Quoi qu’ils disent, souris et accepte. Après, ils vont oublier ce qu’ils ont dit, et tu seras heureux.” Et le Danois d’ajouter d’un air coupable et hâbleur : “Et c’est exactement ce que j’ai fait. Ça fonctionne parfaitement.” »

Photo d’Alejandro Jodorowsky et Nicolas Winding Refn, par Audoin Desforges pour Libération.
Jodo_Winding_Audoin Desforges