Le Salon du Livre présente les derniers e-books

Relégué dans un coin du salon, l’espace des e-books avait des allures de bastion pas franchement en osmose avec le reste des stands. Pourtant, parmi les machines exposées sous les globes de plexiglas, certains appareils proposaient des rendus papier très convaincants pour une lecture en noir et blanc. Si la couleur n’a pas encore fait son apparition sur les engins, cela devrait être le cas pour les prochaines années, tant ces progrès numérique sont en expansion.

Le jour où la technologie de papier organique, sorte de feuille souple farcie de cellules numériques sera commercialisable, les quotidiens papiers seront les premiers à migrer vers cette évolution qui leur permettra une mise à jour continue de leurs éditions. Pour les livres, c’est une autre histoire, jamais le numérique ne semble à même de remplacer les ouvrages physiques.



Les images sont © Wart. Sauf photo médaillon et photo de l’e-paper ci-dessus © DR.