Le Signe de la Lune : le grand projet de Munuera

Découvert en 1996 avec les Potamoks aux côtés de Sfar, José Luis Munuera a depuis multiplié les projets sympas, de Sir Pyle à Merlin en passant par Nävis, sans oublier la reprise controversée de Spirou, le temps de 4 albums. Pour octobre, il prépare chez Dargaud Le Signe de la Lune sur un scénario de l’inconnu Enrique Bonet.

À paraître dans la collection Long courrier de Dargaud, ce one shot de 136 pages nous conduira dans une ville espagnole au début du XXe siècle, auprès d’une communauté croyante. Artemisa, l’héroïne, sera va peu à peu être attirée par la Lune et l’immense forêt qui borde son patelin. Un projet vite adopté par l’éditeur : « Il n’y avait pas de dossier [de présentation], explique Munuera sur un blog consacré à son album. Aucun synopsis. Pas plus que de présentation du concept. Ni de scénariste professionnel et respecté à mes côtés. Il y avait juste 4 ou 5 planches avec ces mots : “François, je vais faire ce truc avec mon copain Enrique. Amitiés, JL” Il a réagi immédiatement et avec enthousiasme » De quoi rendre jaloux quelques auteurs !

Si le blog officiel se montre radin en visuels, ce n’est pas le cas de l’excellent site espagnol Entrecomics qui propose plusieurs planches en noir et blanc mâtinées de rouge. D’ailleurs, pas sûr que ce one shot le reste longtemps : « Ce que je n’ai pas encore dit à [l’éditeur] c’est que nous avons prévu de réaliser beaucoup d’autres albums noir et blanc, avec cet univers magique, rural et fascinant qu’on retrouve dans Le Signe de la Lune… à ma femme non plus d’ailleurs. »



Les images sont © Dargaud, Munuera, Bonet.