L’Égouttoir : nouvelle formule pour Gorgonzola

L’Égouttoir, petit éditeur associatif créé en 1999 par Maël Rannou – à l’époque en 6e -, n’en finit plus de grandir. Alors que son créateur en est aux études supérieures, son fanzine Gorgonzola prend un nouvel envol. Après 13 numéros parus entre 2004 et 2007, une seconde formule voit le jour. Exit les 40 pages photocopiées pour 2 € et place à un numéro 14 qui sent bon la maturité.

Derrière une magnifique couverture couleur d’Emmanuel Reuzé, une quarantaine d’auteurs (Simon Hureau, Docteur C, Stanislas Gros, Mickaël Roux, Gilles Rochier, Nikolas Witko, Fafé…) issus de la scène alternative se côtoient sur plus de 120 pages dans ce tout (re)nouveau fanzine qui paraîtra deux fois par an. Un titre qui sort maintenant de chez l’imprimeur pour nous apporter son lot de surprises, d’angoisses, d’humour, d’aliens…

En édition limitée, cet ouvrage devrait s’écouler rapidement, d’autant plus qu’il ne coûte que 8 € et que pour 2 € de plus (soit un Gorgonzola première formule) L’Égouttoir offre un livre-entretien avec l’éditeur Alain Beaulet, illustré par des pointures telles que Muzo, Juillard, Prudhomme ou encore Hippolyte. En ces temps de crise, c’est toujours bon d’avoir des Égouttoirs sous la main, à défaut de pâtes.


Ci-dessus, planche de Gilles Rochier et Yvang


Ci-dessus, planche de Erwin Survaal.