Les éditions Joker censurent Comix Pouf

Émotion dans la blogosphère BD. Les éditions Joker ont exhorté le blog satirique Comix Pouf à retirer un texte parodique mettant en scène l’actrice porno Axelle Parker et des membres de la maison d’édition dans une aventure à base de champagne et de zizis, inspirée de Petite bourgeoise sautée sur un bateau, un des films fondateurs du 7e art. L’affaire intervient alors que Joker sort ces jours-ci le premier tome d’Axelle Parker : un humour de coquine.

Selon la maison d’édition, connue pour avoir repris Les Blagues coquines de Dany, l’hommage au chef-d’œuvre de l’actrice traînait dans la boue leur directeur, au point que des suites judiciaires étaient envisagées ! Comme quoi, porno ne rime pas toujours avec rigolo. Bisous à Comix Pouf.

Ci-dessous, Axelle Parker cherche la lentille qu’elle vient d’égarer.
axelle

  1. Comic Pouf… sérieux ? hein ? quoi…ah oui.
    aussi sérieux que leur nom l’indique 😉

    sinon il ne faut pas rêver, c’est aussi ça qui fait carburer le internet.
    si je vous dis « une pornstar a signé un contrat de BD ». vous ferez « ZZZZZZZZZ »
    si je vous dis « une pornstar a signé un contrat de BD… pendant un partouze ».
    vous ferez « ah hein quoi, c’est quoi cette meuf, elle a de gros seins ? ça s’écrit comme son nom ? et quel gueule il a le boss de JOKER? etc… » et « puis des « LOL » et des « ROFL » et des « MDR ».

  2. @Grospatapouf : Ce qui était choquant c’est que toute personne effectuant une recherche Internet sur le nom du patron de Joker pouvait tomber sur cet article (moi même je l’ai vu car j’ai une alerte Google sur « Editions Joker »).

    Le fait qu’il s’agisse d’un site satirique(et pas satyrique comme l’a écrit Lawrence ; les deux n’ayant rien à voir) ne saute pas aux yeux … et ne sauterait certainement pas aux yeux d’une personne cherchant des informations relatives au patron des éditions Joker.

    Donc oui il s’agissait de diffamation pour laquelle les éditions Joker n’auraient pas hésiter à faire un procès (ils ont de toutes façons une assurance juridique qu’ils paient et qu »ils peuvent utiliser pour ça).

    Pour répondre à l’insinuation : oui il y a une petite accointance entre le Graphivore et les éditions Joker : mon épouse y travaille depuis moins d’un an alors que j’ai programmé le Graphivore il y a 5 ans (et j’héberge toujours le site)

  3. Manipulation de la part de Joker ? Je ne pense pas. A partir du moment où l’article a été retiré, ils ont laissé tomber. De toute façon, ce n’est pas en faisant du buzz sur internet que ce genre d’album se vendra. Il se vendra aux gogos en festival qui baveront devant la star porno qui fait l’article, ou en grande surface à des acheteurs pressés. Non, ils se sont clairement offusqué d’être « traînés dans la boue  » par un texte parodique. Qui pourrait croire un instant que ce scénario puisse refléter une situation réelle ? Ou alors, quelque chose m’a échappé dans les milieux de l’entreprise ? On baise à tous les étages, c’est vrai ? Les patrons organisent des partouzes et signent des contrats sur le dos des secrétaires ? Renseigne-moi, Thibs, tu as l’air de croire que c’est possible et crédible !

  4. Derrière toute cette dignité outragée, j’e n’y vois qu’une volonté de faire du buzz pour cette bd faussement X, ca a commencé par un encart discret (trop) sur le graphivore, ( accointance ?) puis actua a repris l’info d’une star du X au FIBD, mais il n’y en avait pas encore assez, donc on joue les vierges effarouchées en menaçant de censure et procès un blog pourtant notoirement reconnu comme satyrique. Bref manipulation réussie vu que soleil manolo et autres ont repris l’info!

  5. C’est bien connu, Comix Pouf ne verse pas dans la parodie. Quand ils disent que les éditions Joker forniquent en signant leurs contrats, c’est une info à prendre au premier degré…

    On peut trouver leur texte pas drôle, mais leur reprocher de ne pas préciser qu’il s’agit d’une parodie, c’est juste du délire.

    Je ne sais pas ce qui est le plus effarant dans cette histoire. Avoir cru ne serait-ce qu’une seconde que Comix Pouf était sérieux, ou prendre tant au sérieux l’édition de ce bouquin opportuniste sur une actrice porno dont j’avais personnellement jamais entendu parler. Mais je dois manquer de culture concernant tout ce pan du 7e art.

  6. Faut avouer aussi que ce qui était écrit sur Comix Pouf laissait entendre que la conclusion du contrat s’était faite contres des faveurs sexuelles et que le personnel de Joker participait à des partouzes.

    C’était de la pure diffamation et l’auteur de cette prose n’a à aucun moment laissé entendre qu’il s’agissait d’une parodie d’un film X … par contre il n’a pas hésiter à citer nommément des personnes tout en se retranchant derrière son anonymat confortable.

    Donc OUI l’info est vrai … mais quitte à traiter l’info il faudrait être un peu objectif et se renseigner auprès de Joker

  7. Ah ah ah, MDR cette histoire à dormir debout, et non sur la béquille !!!
    Personne n’a besoin de les trainer dans la boue, ils sont assez grands chez joker pour s’y vautrer eux même

Les commentaires sont fermés.