Les Trésors de Spider-Man : un musée à emporter

Véritable livre-objet impossible à transposer au format numérique, Les Trésors de Spider-Man regroupent une grosse vingtaine de fac-similés aux papiers, textures et tailles différentes, liés à l’univers de l’homme-araignée créé en 1962 par Stan Lee et Steve Ditko. Une merveille pour les fans, malgré un prix de vente plutôt salé.
Le coffret est impressionnant
Le coffret est impressionnant

[dropcap size=dropcap-big]R[/dropcap]eprenant le principe des Trésors de Marvel, dont l’édition française est parue l’an dernier chez Hors Collection, Les Trésors de Spider-Man de Peter A. David et Robert Greenberger constituent un véritable musée de papier, passant en revue toutes les époques du personnage, de ses origines jusqu’aux aventures les plus récentes, en passant bien sûr par les adaptations ciné portées par Tobey Maguire.

Les fameux "trésors"
Les fameux « trésors »

L’occasion de se rappeler, à travers des textes clairs et très accessibles, des drôles de choix faits par les auteurs respectifs, comme l’improbable Spider-Mobile apparue dans les années 70, ou de s’amuser des produits dérivés les plus insolites, telle la guitare électrique Gibson Les Paul aux couleurs du film Spider-Man, éditée à 15 exemplaires !

Proposé sous coffret, ce beau livre-objet à l’iconographie débordante (photos d’archives, planches, illustrations, recherches diverses) est vendu 60 euros pour la version française, mais se trouve pour trois fois moins cher en anglais (avis aux lecteurs à l’aise avec la langue de Shakespeare). Vu l’intérêt que Hors Collection porte à ce type d’ouvrage, il y a fort à parier que l’éditeur traduise tôt ou tard les autres livres de la série consacrés à Batman ou encore tout DC Comics.

Les Trésors de Spider-Man, Peter A. David, Robert Greenberger, Hors Collection, 59,90 euros.

[new_royalslider id= »77″]

Illustrations © Marvel. Photos Wart.