L’Idole dans la bombe, la série de l’été !

C’est la fin du monde ! Les centrales nucléaires fuient de partout, Fallout 3 s’annonce décevant et Patrick Sabatier est de retour à la télé. Cette fois c’est sur, la planète part en vrille. Heureusement, avec L’Idole dans la bombe, Stéphane Presle, Jerôme & Anne-Claire Jouvray proposent une série à la fois crue et drôle, entre rétro et postapocalyptique : de quoi venir à notre rescousse.

Dans un monde déchiré par la guerre, chaude ou froide, Tho-Radia, la chanteuse la plus populaire au monde est un outil de propagande comme un autre. Par son comportement un peu précieux, elle apporte la caution glamour à l’aventure, pensée à l’origine pour la collection 32 de Futuropolis. À ce titre, le tome 2 qui vient de paraître au format cartonné, à 16 euros, conserve le découpage en chapitre de 32 pages et réussit l’alchimie parfaite, des scènes les plus dures où des soldats en sont réduit a manger les bandages de leurs frères d’armes dans les tranchées, à des moments plus légers où une scientifique de pointe souffre d’une radioactivité fromagère. Car la chose nucléaire demeure au cœur de l’intrigue dans la guerre qui oppose la Confédération des étoiles à la Monoposie. Agents secrets, scientifiques, politiques et artistes tiennent une place de premier plan, comme autant de héros à la série.

Si vous souhaitez vous replonger dans du rétro mâtiné de postapocalyptique sans risquer de déprimer, c’est L’Idole dans la bombe qu’il vous faut, sinon, Avis de recherche de Sabatier devrait revenir sur France 2 dès la rentrée.


Les images sont © Futuropolis – Jouvray – Presle.