Lorna : Brüno se lâche dans le potache

Mêler extra-terrestre, géante nue de 30 mètres, médicament qui fait grossir les zizis, industrie porno et monstre marin… Fallait oser ! Brüno réunit tous ces ingrédients potaches et les combine les uns aux autres dans une grande déclaration d’amour au cinéma bis. Loin d’être indigeste, ce crescendo dans l’excessif est au contraire truculent, ponctué d’illustrations pleine page et servi par une superbe bichromie blanc et or. Incontournable pour les amateurs de pulp et de contre-culture.
Lorna,
de Brüno,
Glénat-Treize étrange |150 p.| 17,25 €