Maori, la première BD du romancier Caryl Férey

maoriPour qui l’ignore, le romancier français Caryl Férey s’est distingué avec la parution de Haka et Utu, deux polars noirs baignant dans la culture maorie néo-zélandaise, publiés en France chez Gallimard. Le 10 octobre, les éditions Ankama sortent Maori #1, premier tome d’un diptyque dessiné par Giuseppe Camuncoli et première bande dessinée de l’écrivain.

On y suivra Jack Kenu, officier de police d’origine maori, enquêtant sur le meurtre de la fille d’un député dont la vision politique est loin de plaire à tout le monde. « Pour Witkaire, je me suis inspiré d’un chef maori rencontré au début des années 2000, explique Caryl Férey. Les Pakehas [les non-Maoris] le décrivaient à l’époque comme un activiste dangereux : il est aujourd’hui député. Les choses avancent en Nouvelle-Zélande, même si beaucoup de jeunes Maoris sont désœuvrés, alcooliques et paumés. La misère est toujours vecteur des mêmes dérives. »

L’automne sera définitivement riche pour Caryl Férey, puisque sortira au cinéma, le 6 novembre, l’adaptation de son roman Zulu, réalisée par Jérôme Salle, avec Orlando Bloom et Forest Whitaker !

[new_royalslider id= »78″]

Illustrations © Ankama, Férey, Camuncoli.