Nausicaä revient en librairie, plus belle que jamais

Nausicaä, chef-d’œuvre d’Hayao Miyazaki, vient de faire son retour en librairie avec une superbe édition du premier tome, conforme à l’originale. Chef-d’œuvre, parce que plus de 25 ans après sa parution au Japon, la fable écolo du créateur de Princesse Mononoke n’a pas pris la moindre ride contrairement à Brigitte Bardot. Faut dire qu’on retrouve dans Nausicaä, tous les thèmes chers à l’artiste, de la nature corrompue par l’homme aux créatures titanesques, en passant par les engins volants…

Superbe, ensuite, parce que cette édition reprend les aquarelles de l’auteur en début de volume en plus de reproduire les planches sépia de manière bien plus fidèle que les précédentes versions. Il y a aussi les onomatopées qui sont traduites, sous les typos d’origines et le papier, issu de forêts gérées durablement, mais c’est presque anecdotique. Dire qu’on redécouvre la série avec cette nouvelle édition de Glénat serait un peu cavalier, mais ça n’en est pas loin. Surtout que le rythme de parution ne sera pas pour autant allongé, avec deux mois d’attente entre chaque tome jusqu’au septième, au prix inchangé de 10,55 euros.



Les images sont © NIBARAKI CO. Ltd / Glénat pour l’édition française.