OVNI – PANIQUE SUR LE MÉKONG, de Chapelle, Marniquet & Chanoinat

Dur de se faire un avis sur Panique sur le Mékong. Le dessin est daté autant que le scénar, les personnages sont moins charismatiques que Frédéric Lefebvre et Nadine Morano réunis. Et pourtant, pas moyen de décrocher de cette histoire ringarde qui semble venir d’une autre époque. Le vieux beau de héros se parle tout seul, ses amis ont des noms à coucher dehors (Riton, Grumpy ou encore Thunderbolt), ne servent strictement à rien et l’ensemble du scénar plein de deus ex machina enchaîne les poncifs comme d’autres enfilent les perles. Une curiosité vintage surréaliste, à découvrir comme on mate un vieux nanar à la télé.
En deux mots : Lost, les disparus
De Philippe Chapelle, Philippe Chanoinat et Frédéric Marniquet, chez Desinge & Hugo & Cie – 48 pages – 13,95 €

  1. ^^pareil INDY 4 = grosse bouse.

    ALAIN Z. si tu étais parmi pendant ANGOULEME, tu m’aurais vu crier ma douleur quand j’ai vu la sélection. heureusement que « PASCAL BRUTAL » a eu le prix.^^

    moi, je me moque de tout, MAIS je fabrique AUSSI des colonnes pour tout ce que j’aime. on est pas obligé d’avoir les mêmes gouts que moi, c’est même conseillé, sinon je découvrirai plus rien. ^^

    mais il ne faut pas faire un album « MADE IN 1956 » et espérer à notre époque où le second degrés est roi, de se faire couvrir de lauriers.
    le premier INDY était un merveille. car c’était un hommage mille fois plus puissant que tous les SERIAL des années ’50 dont il s’inspirait. JACK BISHOP ressemble justement à ce qui se faisait AVANT INDIANA JONES. à la période où OSS 117 était un espion sérieux…

    mais je suis certain qu’il y a un public pour JACK BISHOP. c’est pas moi. c’est tout, ni personne que je connais…

    bonne chance à JACK BISHOP.

  2. Indi IV est quand même tout pourri.
    Panique sur le Mékong, j’ai personnellement trouvé ça bien mauvais, j’explique pourquoi, mais ça n’empêche pas que le bouquin soit fascinant (pour les mêmes raisons).

    Tout sonne faux dedans, ça n’est pas comparable aux 3 premiers Indiana Jones, mais plutôt aux téléfilms fantastiques sans budget qui passent sur la TNT.
    C’est cheapissime, mais ça se lit, comme les téléfilms en question se regardent. On peut trouver ça nul, mais les regarder comme des mômes justement, c’est pas honteux ! Mais faut pas non plus se voiler la face !

    Quant aux « must » décorés à Angou, on est les premiers à se moquer d’eux quand y a matière à…

  3. Hé les gars! Vous avez perdus votre ame d’enfant.Vous etes les memes à vous extasiez devant indiana jones V et à mépriser une bd qui ne se prend pas pour le dernier must décoré par Angouleme!

  4. Tu déconnes, mais les dialogues c’est presque ça.
    Ça en est fascinant en fait. Je te conseille d’y jeter un œil.

  5. EXT. NUIT.

    JACK BISHOP, héros.
    -« vite courons, avant que ce serpent de taille gigantesque ne nous morde. »
    BLONDE mal dessinée.
    – « saperlipopette, je suis sur la couverture et je ne suis même pas maquillée.
    AMI DE JACK au t-shirt gris amidonné.
    – « bloody hell jack ! Que veux-tu que nous fassions ? »

    JACK BISHOP, héros.
    -« AMI DE JACK, tu diras à la BLONDE mal dessinée de recoudre ma manche quand je vous aurais sauver des griffes immondes de cette créature toute droite sortie du TEMPLE DE L’ÉPOUVANTE. »

    à suivre…

Les commentaires sont fermés.