PLUTO #8/8, de Urasawa

Un à un, les robots les plus sophistiqués de la planète ont été détruits par Pluto, le synthétique le plus fort du monde. Seul subsiste le petit Astro, en qui les Hommes placent leurs derniers espoirs pour sauver la planète. En adaptant une nouvelle d’Astro Boy d’Osamu Tezuka, Naoki Urasawa a non seulement remis au goût du jour un personnage vieillissant, mais l’a surtout modernisé dans un thriller haletant, dynamique, plein de rebondissements. Certains reprocheront à la série son côté naïf, voire angélique. On préfère y percevoir une touche d’espoir, parfois candide. Une série complète en huit tomes.
En deux mots : Anticipation positive
Chez Kana • 258 pages • 7,35 €