Preacher peut-être enfin au cinéma

Le pasteur investi des pouvoirs d’une créature née d’un ange et d’une démone et accompagné d’une apprentie tueuse et d’un vampire déluré reviendrait donc sur pellicule. Columbia viendrait en effet d’en récupérer les droits et préparerait déjà son avenir en salle avec Sam Mendes aux commandes, à qui on doit déjà Les Sentiers de la perdition comme adaptation de comics, ou encore American Beauty. On lui souhaite plus de chance que pour les tentatives précédentes, toutes avortées.