Rachida Dati attaque les éditions 12 bis… sans succès [MAJ]

couv-aunomdpcouvPeut-on rire de tout, notamment du père de l’enfant de Rachida Dati ? Yves Derai, Marco Paulo et Bernard Swysen comptaient en rigoler avec Rachida – Aux noms des pères, one shot d’humour à paraître le 25 avril aux éditions 12 bis. Problème, l’ancienne Garde des Sceaux n’est pas de cet avis et attaque en justice l’éditeur, pour interdire la mise en vente de l’ouvrage.

L’affaire, très sérieuse, relayée par l’AFP, sera jugée en référé mardi 23 avril, à 14h. En plus de l’interdiction pure et simple, l’eurodéputée Rachida Dati réclame 100 000 euros de dommages et intérêts pour elle et son enfant à la maison d’édition. Les cas d’interdiction d’ouvrages étant extrêmement rares, on se demande si l’affaire ne va pas plutôt offrir un joli coup de pub au bouquin parodique.

Mise à jour le 24 avril : Le juge vient de débouter Rachida Dati de ses demandes, comme l’expliquent nos confrères d’Actualitte : « Le président du tribunal de Grande Instance, Patrick  Henry-Bonniot, a estimé que la bande dessinée (à paraître ce jeudi) “ne porte pas atteinte à la vie privée”. De plus, “la médiatisation par Madame Dati  de la parentalité de sa fille a accompagné sa vie politique depuis quatre ans.” »

Bien malgré elle, l’ex Garde des Sceaux, au cœur de l’actu avec cette affaire, mais aussi son abandon dans la course à la mairie de Paris, offre un coup de projecteur inespéré pour l’ouvrage de Derai, Marco Paulo et Swysen.

 

[new_royalslider id= »36″]
© 12 bis, Derai, Paulo, Swysen.