Ralph Azham #3, Conflit de canards

Si les héroïnomanes ont le Subutex comme produit de substitution, les accros de Donjon ont aujourd’hui Ralph Azham. Alors que Sfar et Trondheim ont mis en pause leur saga tentaculaire chez Delcourt, le papa de Lapinot s’offre une nouvelle bouffée de fantasy déconnante et animalière. Tant dans la forme que le fond, tout rappelle la bande d’Herbert, époque Donjon Zénith, si bien qu’on s’attend à le voir débarquer au détour d’une case. Si ce tome 3 annonce une fin de cycle, l’ensemble devrait durer plus d’une dizaine de tomes.
Ralph Azham #3
Noires sont les étoiles
de Lewis Trondheim
Dupuis | 52 p. | 12 €