Rocher Rouge, des vacances au soleil pour 16 euros

Si trois mois seulement se sont écoulés depuis le début de l’année, il n’y a aussi que trois bouquins à nous avoir vraiment retournés. Alpha, Jolies ténèbres et Umbrella Academy. C’était sans compter sur l’arrivée dans notre peloton de tête de Rocher Rouge, à venir le 15 avril chez KSTR !

Dessiné par Michaël Sanlaville (à qui l’on doit la moitié d’Hollywood Jan avec Bastien Vivès) sur un scénario d’Éric Borg – ancien rédac chef de Zoo et frère de l’éditeur –, ce one shot de 120 pages est un cocktail survitaminé en deux parties. Si la première, paradisiaque, présente un groupe de jeunes gens fraîchement débarqués sur une île quasi déserte pour profiter du soleil et de leur libido, la seconde est carrément violente, pimentée par l’apparition d’un monstre gigantesque coupeur de têtes.

Ici, le pop corn est servi à profusion. Rocher Rouge se révèle être un divertissement à grand spectacle, à la fois sexy et violent sans pour autant sombrer dans le grotesque ou le gratuit. Par sa richesse et la multitude de thèmes réunis en un seul bouquin – on ne vous a pas causé du masque tribal ni des pirates –, l’album offre un superbe bol d’air frais. Le graphisme fluide et ultra expressif de Sanlaville n’y est évidemment pas étranger, tout comme l’apport des superbes couleurs qui font de cette île un gros bonbon au cœur de l’océan. En matière de bouquin revigorant et pour remonter le moral de ceux qui ne pourront pas partir en vacances, on n’a pas trouvé mieux.



Les images sont © KSTR, Sanlaville, Borg.