Sfar parle de son film Gainsbourg dans les Inrocks

En kiosque depuis le mardi 14 octobre, l’hebdo culturel Les Inrockuptibles consacre sa couverture à Serge Gainsbourg, un chanteur qui selon le titre « renaît de ses cendres ». Préparant un film sur le sujet, le dessinateur Joann Sfar – un habitué du magazine – figure en bonne position dans le dossier consacré à l’homme à la tête de choux.

Pile dans l’actu malgré lui, Sfar y déclare en parlant du patriotisme du compositeur de l’Histoire de Melody Nelson et de sa reprise en reggae de l’hymne national,  » Je préfère mille fois un Gainsbourg qui s’approprie La Marseillaise à un gamin qui refuse de la chanter « . Ponctué de quelques croquis du dessinateur pour présenter son héros, l’entretien révèle que l’auteur de Pascin avait réalisé dans sa jeunesse une bande dessinée tirée d’Evguénie Sokolov, un roman de Gainsbourg. Arrivée sur Paris trois mois après la mort du plus connu des fumeurs de gitanes, Sfar révèle une anecdote cocasse,  » J’ai pris toutes les pages de ma BD, je les ai foutues dans la boîte aux lettres rue de Verneuil et je suis parti. Évidemment, personne ne m’a jamais rappelé… C’est mon premier suicide artistique ! « . Le tournage du film Serge Gainsbourg : vie héroïque, avec Éric Elmosnino dans le rôle-titre, devrait débuter prochainement.

Illustration © Sfar, paru dans le n°672 des Inrockuptibles.