Siné Hebdo, un nouveau journal satirique le 10 septembre

« Mal élevé, ne respectera rien, chiera dans la colle », voilà les premières promesses faites par Siné à l’occasion du lancement de Siné Hebdo, son propre journal satirique, qui revendique déjà plus d’une cinquantaine de collaborateurs.

Annoncé sur le blog de l’auteur – récemment viré de Charlie Hebdo pour avoir tenu des propos jugés antisémites sur Jean Sarkozy –, le nouvel hebdomadaire se dote d’un site web appelant aux dons. Le premier numéro est attendu mercredi 10 septembre, au prix de 2 euros. C’est Philippe Val qui doit être content !

  1. Voici ce qui est arrivé à l’épouse d’un de mes amis et la lettre qu’il a mailée au ministère de l’intérieur :
    Monsieur, je vous écris pour vous faire part de l’ultra efficacité de nos forces de police.
    J’habite depuis 36 ans avec mon épouse dans une petite ville tranquille de province en Moselle, Sarreguemines. Au mois de juillet débarque à mon domicile un inspecteur accompagnée d’une jeune collègue, accusant mon épouse de dégradations sur véhicule d’autrui, avec une photo numérique à l’appui.
    Photo montrant mon épouse marchant tranquillement dans la rue , cette photo a été prise par des jeunes sur leur appareil photo numérique.
    Suivent 2heures et demi d’interrogatoire personnalisé, à la limite de la politesse, une déposition de moi-même, ainsi que la déposition de la cousine qui avait rendez-vous avec ma femme ce jour là en ville. Personne ne comprenant ce qui nous arrivait, sinon que le policier lui, semblait être certain d’avoir mis la main sur la personne recherchée dans tout l’hexagone
    pour de hauts méfaits.
    Mais plus fort encore ,le 5 septembre nouvelle convocation au commissariat à 10 heures pour la même rayure, fouille du sac à la recherche de l’objet orange qui a servi parait-il à faire la rayure, lecture du témoignage de deux scouts ( 14 ans) sur les quatre assistant au soi-disant méfait,interrogatoire d’une heure et demi, mise en garde à vue (une fonctionnaire de police lui a demandé de se mettre nue, d’enlever ses lacets,ses bijoux etc ….) jusqu’à 17h,et 20 minutes de formalités pour la libération de mon épouse .
    Ma question : Cette façon de procéder est-elle bien légale ou frisons nous là un abus de pouvoir ?
    Meilleures salutations d’un citoyen très en colère

Les commentaires sont fermés.