Taniguchi signe Mon année, une BD couleur avec Morvan

Ce n’est pas la première fois que Jirô Taniguchi collabore avec un auteur français puisqu’il avait réalisé Icare, en compagnie de Mœbius, il y a quelques années. Avec Mon année, une série prévue en 4 tomes chez Dargaud, son travail se rapproche plus de la bande dessinée franco-belge puisque les planches seront en couleurs directes pour un album grand format de 62 pages.

Le Graphivore a déniché un tas d’infos et plusieurs visuels où on découvre Capucine, une petite fille trisomique qui n’a pourtant aucune des marques physiques de sa maladie génétique. L’histoire imaginée par Jean David Morvan se déroule à Reims, la ville où il réside et a créé l’atelier 510, et montrera toutes les difficultés auxquelles va se heurter la môme pendant l’année de ses 10 ans, à commencer par son exclusion de l’école. Un beau sujet pour une belle collaboration, qui arrive en librairie à partir de novembre.




Les images sont © Dargaud, Morvan, Taniguchi.

  1. C’est la classe d’acheter son Taniguchi à Kyoto… Je n’ai pas eu cette chance :p

    Dans tous les cas, je suis toujours aussi fascinée par la remarquable finesse et subtilité dont il fait preuve dans ses oeuvres.

    I love him! :p

  2. Excellente nouvelle!
    J’avais ete un peu decu par la mise en couleur de « La Montagne Magique » qui sentait le manga repackage en BD Franco-belge, et j’attendais que Taniguchi se lance dans la couleur sur un recit long. Ca fait des annees que je salive sur ses pages couleures et autres couvertures aquarellees. Vivement novembre!

    Un Taniguchi en 1990 avec un detective… sans doute « Hotel Harbour View » ou un tome de la serie « Shin Jiken Ya Kagyou (New Trouble is my Business »
    Moi mon premier Taniguchi je l’ai achete a Nantes en 1995 (L’Homme qui Marche)et « Sky Hawk » a Kyoto en 2002:)

  3. Je sais toujours pas lire le titre, mais c’es avec un détective 🙂
    Quant à l’homme qui marche, je ne sais plus si je l’ai acheté là-bas ou chez Junku, à Paris, un peu après. Ça fait longtemps.
    En info, je peux dire que quand on a fait le Nomad 2 qui se passait au Japon, j’ai donné à Philippe Buchet qui faisait les décors mon « homme qui marche » en Japonais, pour s’inspirer des décors.

  4. Hop, hop… Entre deux mojitos pour vacanciers assoiffés, l’erreur d’éditeur est réparé. Le scénariste aura le droit de venir déguster un cocktail (sans alcool) gratuit pour réparer la bévue…

  5. Si, un truc en plus : lalbum est en prépub’ dans la journal « le Soir », juste en Belgique. Une page par jour pendant le vacances.
    Et le plus important de tout, que je viens de repérer : L’ALBUM N’EST PAS CHEZ CASTERMAN, MAIS CHEZ DARGAUD 🙂

  6. J’ai revu Jiroh hier à Paris, il était en pleine forme, heureux aussi de l’avancement du fil tiré de quartier lointain.
    On aura la couverture de l’album fin juillet, ça devrait être un beau livre. Il a beaucoup travaillé dessus, et c’est sacrément courageux de sa part de prendre le risque de faire de la vraie BD.
    En tout cas, moi qui ai acheté mon premier manga de Taniguchi à Kyoto en 1990, je suis fier.

Les commentaires sont fermés.