Tank Girl de retour en France chez Ankama

Vilaine, trash, violente, rock… Ce n’est pas Nadine Morano qui débarque au rayon BD, mais Tank Girl qui revient, le personnage destroy inventé à la fin des années 80 par Alan Martin et Jamie Hewlett. Retour programmé en février 2010 chez Ankama, après une présentation en grande pompe au festival d’Angoulême, aux côtés du scénariste de la série post-apocalyptique !

Ce n’est pas la première fois que la célèbre anarchiste vient mettre la zone chez nous à bord de son char d’assaut. Vents d’Ouest l’avait accueilli dans les années 90 en pré-publiant ses premières aventures dans le magazine Gotham. Un petit tour en album plus tard et puis s’en va, il aura fallu attendre 14 ans avant de voir un éditeur français s’intéresser aux aventures de la belle et parvenir à décrocher les contrats de cession de droits. Chose faite pour Ankama qui l’accueille dans son label 619 – celui dans lequel on trouve Mutafukaz ou Diary of inhuman species. L’adaptation française sera basée sur les éditions remastérisées parues chez les Anglais de Titan Books depuis avril dernier et les trois premiers volumes sont attendus au premier semestre 2010, en plus de l’artbook The Cream of Tank Girl, gavé d’illustrations de Jamie Hewlett.

Bien que le créateur graphique des Gorillaz n’ait pas passé sa vie à dessiner Tank Girl, plusieurs illustrateurs surpuissants ont pris sa suite (style Ashley Wood), offrant à l’héroïne une petite dizaine d’aventures. Malgré l’âge de la belle, son actualité n’a jamais été aussi débordante puisqu’une minisérie inédite va être lancée aux USA en novembre, sur un scénario d’Alan Martin, avec Rufus Dayglo au dessin. Planquez vos Louis Vuitton, les punks sont de retour, et ils sont pas contents !

TGvol1R
tank4
Les images sont (c) Alan Martin, Jamie Hewlett.