Toujours plus de cul avec Maka-Maka et Stupre !

Après Lost Girls, Premières fois et Pommes d’amour, parlons un peu de Maka-Maka et Stupre, deux bouquins sur le cul, là encore très différents l’un de l’autre.

Apporté au label Série B de Delcourt par Olivier Vatine, Maka-Maka est une bande dessinée japonaise coquine avec plein de scènes lesbiennes. Le dessin plutôt sensuel et les scènes plus que suggestives vont faire des heureux, surtout que l’ouvrage ne sera pas interdit aux mineurs.

Dans un registre qui s’affiche classe et volontairement prout prout ma chère, la revue bisannuelle Stupre, éditée par Warum, arrive en librairies à la fin du mois. Publiée dans la collection « décadence », Stupre s’annonce comme « une revue littéraire et graphique », un « écrin de nouvelles images sensuelles » et pas forcements inédites. Ainsi, on y retrouve la bande dessinée d’Aude Picault, publiée initialement sur le blog BDcul.com, au milieu de nombreuses œuvres qui sortent du cadre de la bande dessinée pour caresser ceux de la littérature, de la photographie ou encore de la poésie autour du thème des « Palaces ». Ce premier numéro de 80 pages est vendu 10 €.


Ci-dessus © Aude Picault, dans Stupre.