Trondheim prépare un livre sur L’Association

Alors que L’Association, dirigée par J.-C. Menu, s’apprête à fêter ses 20 ans en juin en publiant le catalogue collectif XX/MMX, Lewis Trondheim, Killoffer, Stanislas et David B., quatre des 7 fondateurs de la maison d’édition associative, préparent un autre livre collectif de leur côté pour « remettre les choses, et certaines personnes, en place », comme l’annonce l’auteur de Lapinot sur le forum officiel de Donjon.

  1. bon ça suffit les jeunes!!!
    vous allez me faire une séance illico de PRATT, GIRAUD, MUNOZ, BARU, MEZZO, BLUTCH, ALEX TOTH, MILTON CANIFF, HARVEY KURTZMAN, WILL EISNER, BRECCIA, MANARA, CRUMB, CHRIS WARE, DAN CLOWES.
    et après on reparle de GRANDS DESSINATEURS…
    faut un peu arrêter les conneries au bout d’un moment. la récrée est finie,
    c’est l’heure d’aller faire ses devoirs AVANT d’ouvrir sa gueule.

    MENU et LEWIS font chacun le travail de L’ASSO, mais chacun dans son coin.
    SFAR a fait d’autres trucs (LE CHAT DU RABBIN, LES OLIVES NOIRES, …) et a su profiter du nouveau potentiel offert par ses nouveaux patrons. DAVID B aussi.

    LEWIS fait des livres indés de copains à lui
    et ses livres à lui qui sont de la grosse déconnade. c’est TOUT.

    elle est où la RÉVOLUTION DU MÉDIUM BÉDÉ ?
    vous avez fumez la moquette ou vous avez lu 2 « éprouvettes » dans votre vie ?
    y avait une vie avant LES CAROTTES DE PATAGONIE…

  2. Franchement cher(e) Cacahuète,
    je pense sincèrement qu’il y a LARGEMENT une relève aux « grands auteurs »
    dont tu parles !!! encore faudrait-il que plus d’éditeurs FRANçAIS, eux,
    aient les couilles de les éditer…
    (heureusement qu’il y a Run dans le paysage français…)
    Quant au fait d’idolatrer ou Menu ou Trondheim, tu y vas un peu fort là O_O non ? huhu !
    Menu et Trondheim en effet, c’est vraiment une histoire de gout !!

  3. Très franchement, le catalogue Shampoing ne ressemble à rien : aucune cohérence, tout et n’importe quoi. Menu connait son métier et je trouve qu’il garde une cohérence dans le catalogue de l’association, beaucoup de réédition, mais et si il n’y avait tout simplement pas de relève à ses grands auteurs ? Trondheim est maintenant éditorialement de droite (publication de tout et n’importe quoi, quelque bons titres, mais beaucoup de titres blog qui se vendent sur l’instant) et Menu à gauche (on recycle les vieux classiques, on réédite lorsque les albums talentueux novateurs manquent). Respectons les choix de chacun ! Et arrêtons de les idolâtrer, ça n’est pas rendre service à leurs égos, et ce ne sont pas des saints, ce sont des dessinateurs et éditeurs. Pour ce qui est du travail d’auteur, tout dépend aussi des gouts et des couleurs, personnellement je met « Livret de Phamille », et les « Lock Groove Comix » au même niveau de qualité. Je juge n’avoir rien lu de bon de Trondheim depuis « Désœuvré », mais c’est personnel et une histoire de gout, je ne pense pas avoir plus la réponse qu’un autre.

  4. pour les moins de 20 ans (ce qui semble être le gros de la troupe de MENU, des djeuns avec des certitude en BETON… à la hauteur de leur inculture qui se regardaient les rédiffs de DRAGON BALL Z à la TV quand L’ASSO était au TOP)

    le catalogue de L’ASSO est ( à moins d’une surprise de dernière minute…) assez moribond. sincèrement si « SPERMANGA » c’est de l’avant-garde, je préfère rester derrière avec les meufs dans la carriole.

    MENU a fait parti d’un moment qui a du être sympa, il y a quelques années.
    laissons-le célébrer ce moment EN PAIX, il est pas prêt d’avoir encore 20 ans aussi chouette… c’est jamais cool de se fâcher avec ses potes.

  5. Sans faire de la provoc, je crois qu’à peu près tous les éditeurs ont produit plus de choses avant-gardistes que L’Asso si on regarde les trois dernières années.

    Pour le chasseur de tête, aucun risque que Menu nous lise, on a coupé le 36 15 Wartmag en début d’année… :mode batard:

  6. Et le pire c’est qu’il m’arrive de penser (et je ne suis pas le seul) que le nouveau Futuropolis est parfois plus avant-gardiste que L’Association actuelle. Ah ah, si Menu lit ça il va m’envoyer un chasseur de têtes…

  7. Ben voyons, depuis quand les rééditions, les compilations de planches parues dans la presse et les achats de droit sont un « art de la rupture » ?

    J’en démords pas, défendre Menu et le considérer encore aujourd’hui comme l’apôtre de l’avant-garde ça me paraît assez farfelu.

    Que ce soit en tant qu’éditeur comme en tant qu’auteur, j’ai pas le sentiment qu’il ait retourné quoi que ce soit en BD ces dernières années. Ça n’enlève rien à ce que lui et les fondateurs de L’Asso ont accompli par le passé, mais justement, le passé c’est pas 2010.

    Et je crois pas me gourer en pensant que L’Association actuelle tourne en boucle comme si nous étions en 1990, comme si Internet n’existait pas et comme si quasi tous ses fondateurs n’avaient pas déserté les lieux…

  8. Pasamonik travaille pour Wartmag aussi alors ? Non parce que bon quand même l’avant-garde c’est avant tout l’art de la rupture. Et Menu y a toujours excellé. Et puis aussi faut arrêter de se focaliser aveuglément sur les nominations d’Angoulême, surtout les dernières. Parce que quand même Dungeon Quest c’est quelques niveaux au-dessous de The Red Monkey dans John Wesley Harding. Et niveau éditorial, désolé Menu est largement meilleur que Trondhein, voir par-exemple le cas Delisle.

  9. Nan mais Alan Smithee, c’est terminé ce genre d’argumentation… Vous dites que Menu refuse les compromissions, moi je trouve que Menu est passé d’avant-gardiste à ayatollah de la BD qui n’en finit plus de se contredire et donc de se compromettre.

    Passons sur sa phobie de la chose moderne (ça a commencé avec les ordinateurs, maintenant avec Internet ou la BD numérique), on constate juste qu’il ne publie plus grand-chose d’intéressant depuis quelque temps et s’il n’y avait pas eu Bittercomix ou Dungeon Quest en 2009, je ne vois pas trop sur quoi on aurait pu s’exciter…

    Puis on a même évité de causer de l’édition intégrale deluxe limitée de la Guerre d’Alan qui finalement n’est plus limitée parce que ça fait rentrer des thunes… C’était trop méchant de vanner L’Association là-dessus…

    Alors c’est bien cavalier de traiter à mot couvert Trondheim ou David B d’apostats de la BD, surtout quand on voit que leur apport au 9e art est, il me semble, sans commune mesure avec celui de Menu…

  10. menu est un radical, il a une conception très politisé de l’édition et refuse les compromis(sions) que trondheim etc. il à surement fait des erreurs notamment diplomatiques, mais fait en est que l’association reste avec les requin marteaux et cornelius le meilleur éditeur de bd. son catalogue s’est considérablement enrichi et cherche constamment l’innovation (bitterkomix!).

    a coté de ça trondheim tourne en rond et publie tout et n’importe quoi (Nico Shark est parfaitement adapté au blog, mais à quoi bon l’éditer en papier) et sa collection shampooing est très loin d’être passionnante.

    alors bon lui et david b peuvent chialer autant qu’ils veulent, en attendant c’est pas grâce à eux que la bande dessinée s’épanouit. du coup, en ce qui me concerne, leur petit pamphlet puéril ils peuvent se le mettre ou je pense…

  11. ha ha ha, j’en étais sur !!
    c’était déjà comme ça, y a 15 ans,
    et j’y suis allez le LENDEMAIN de l’attentat au SARIN…
    je ne vois pas les japonais, ne pas assurer dans le service. ha!

  12. bin, la situation est plutôt tendu pour MENU, qui non seulement n’a plus grand chose de nouveau au catalogue, mais en plus se fait tailler par ses « ex ».

    quel besoin de faire chier. il a pas des scénars de DONJON à écrire, LEWIS ?
    ou des copains à éditer ?

    est-ce TELLEMENT important leur petite querelle, qu’il faille PAYER un livre pour connaître LA VÉRITÉ!!!

    après c’est quoi, un album de vengeance contre les « PLOMBIERS qui mettent une semaine à venir déboucher les chiottes » ou contre « les files d’attentes trop longue à l’aéroport de NARITA »… ah nan, ça, c’est déjà fait. 😉

  13. On peut dire que cette annonce a le mérite d’être claire, ce n’est toutefois pas une révélation, la situation était tendue depuis déjà un bon moment.

  14. Ok, merci.
    Effectivement, l’esprit de la maison d’édition n’est clairement plus le même depuis quelques années. Hâte de lire ce qu’ils vont y écrire…

  15. « Questions à Lewis ». Son message du 03/02/2010 13:32.
    Voici ce qu’il y dit :

    « David B. Stanislas, Killoffer et moi-même considérons que l’Association n’existe plus en tant que telle depuis que nous l’avons fui à cause de Menu.
    Ce mot même d’ « Association » veut dire quelque chose en soi,. Or, depuis près de 4 ans, il ne s’agit plus que de Jean-Christophe Menu éditeur.
    Fêter les 20 ans de l’Association ne peut donc se faire qu’au mépris de ce qui a été fait en commun.
    Les 4 fondateurs sus-nommés, avec l’appui d’autres auteurs qui le souhaiteront, vont donc faire un livre, ailleurs, pour remettre les choses, et certaines personnes, en place. Et dire tout le bien qu’ils pensaient de la vraie Association. Et non de la Faussiation. »

Les commentaires sont fermés.