Un conseiller d’Al Gore se met à la BD

Connues pour leurs publications parascolaires, les éditions Vuibert se lancent dans la bande dessinée. Avec son style graphique largement inspiré des codes japonais et son format de 160 pages, Johnny Bunko a tous les atours du manga même s’il s’agit d’un livre signé par des Américains. Sous-titrée Le seul guide de carrière dont vous avez besoin, l’histoire propose de suivre les aventures d’un employé de bureau passablement débordé qui va se voir inculqué six notions de base de réussite, en autant de chapitres, par un génie tout droit sorti d’un bol de nouilles.

Dessinée par Rob Ten Pas, cette nouvelle publication vaut surtout le détour pour son scénariste, le dénommé Daniel Pink. Inconnu du grand public en Europe, l’homme, en plus de posséder un site tout à sa gloire, est un ex-conseiller de l’ancien vice-Président des USA Al Gore, reconverti depuis dans la lutte contre le réchauffement climatique. Les premières pages du titre sont consultables sur le net. Quant à savoir si les conseils de Daniel Pink méritent le détour, difficile à dire, quand on sait dans quelles conditions Gore a loupé la présidence des États-Unis face à Bush en 2000 !


DR.

  1. C’est très moche à l’image de la majorité des bd grand public que l’on trouve ici en Amérique. Je vais plutôt aller me reregarder l’épisode hilarant (Clinton) de South Park sur le dénommé Al Gore.

Les commentaires sont fermés.