Un hors-série BD pour Beaux Arts

Le mensuel dédié à l’actualité artistique sort sous son titre un spécial BD, 4 ans après son précédent hors-série intitulé « B.A.M. ». Inchangé sur la forme, le magazine propose toujours de nous dire « ce qu’est la bande dessinée » à travers une bédéthéque idéale de 50 titres et de nombreux papiers sur des auteurs sûrs comme Bilal, Tardi, Sfar, Tanigushi ou Spiegelman.

Dispo contre 7,50 € en kiosque, la croquette du numéro arrive avec 7 histoires inédites de Sattouf, Delisle, Blutch, Seth, Bézian, Ware ou encore Aurita qui, on vous laisse la surprise, dessine peut-être une nouvelle histoire de cul bien cochonne.

  1. Il faut bien avouer que le mag essaie faire du neuf avec du vieux. Vincent Bernière qui est le rédacteur en chef de ce numéri spécial ronronne avec des auteurs ultra convenus.

  2. « Inchangé sur la forme » ? Inchangé sur le fond oui ! Heureusement qu’il y avait la queue à la caisse, ça m’a permis de le feuilleter et de me rendre compte que c’était une réédition à peine augmentée de leur précédente livraison ! Et de le remettre à sa place derechef…

    Arnaque.

  3. Un hors-série sympa au premier abord mais qui n’est souvent qu’un copié-collé d’un précédent hors-série de Beaux arts magazine sorti il y a quelques années (en 2003). Les articles sur les auteurs sont souvent les mêmes mot pour mot mais agrémentés d’une courte mise à jour. Décevant donc.

  4. mais les auteurs ne sont pas un peu toujours les memes? enfin sur 4000 livres y a bien trois ou quatres autres dessinateurs non?

  5. He He, c’est vrai que c’est facile de se moquer de ce beaux-arts mag, ils ont tendu une bien belle perche. Mais bon, le numéro n’est pas trop dégueu et tient à peu près la route, ça reste au dessus de toute la presse sur/parlant la/de bande dessinée.

  6. Ils auraient pu parler de Springer « Les funérailles de Luce », mais ils ne doivent pas très bien comprendre, ni connaître, la bande dessinée à Beaux-arts mag.

Les commentaires sont fermés.