Un journal d’un dégonflé plein de bulles

À quoi reconnait-on qu’il est l’heure de la rentrée littéraire ? Facile, Amélie Nothomb sort son roman annuel, enchaîne les plateaux télés et se voit intronisée marraine de toutes les émissions littéraires ou culturelles balbutiantes, Hallelujah ! À côté des incontournables du moment, d’autres livres se font plus discrets, mais ne manquent pas d’intérêt. C’est le cas du Journal d’un dégonflé de Jeff Kinney, publié aux éditions du Seuil. Annoncé comme un roman en BD, le livre se veut le carnet de bord de Greg Heffey, recueillant les péripéties du garnement sur toute une année scolaire, vacances et fête d’Halloween comprises.

Si l’album n’est pas à proprement parler une bande dessinée, seules des illustrations venant s’ajouter au texte narratif, l’ensemble fonctionne à merveille et propose une lecture rafraichissante sachant replonger avec malice le lecteur dans la vie et les déconvenues d’un enfant de 12 ans. À l’image de nombreux blogs BD, l’œuvre de Kinney fut initiée sur Internet, sur le site Funbrain plus exactement, avant de trouver un prolongement sur papier en avril 2007 chez Amulet Books. Doté d’un dessin minimaliste et d’une écriture alerte, le récit se dévore de bout en bout et n’est pas sans faire penser à ce que pourrait être devenu Calvin sans Hobbes avec quelques années de plus. Outre-Atlantique où 2 millions d’albums ont été vendus, un site dédié à ce personnage existe et annonce fièrement la sortie d’un troisième volume en anglais pour janvier 2009.


Les images sont © Amulet books, Kinney.