Un samedi à Montauzier

À la grande question « Y aura-t-il du monde à Montauzier ? », la réponse est oui. Si le centre-ville, où l’on inaugurait la rue Goscinny, restait désespérément vide, la méga bulle autoproclamée plus grand super marché de la BD du monde accueillait un nombre grandissant de chalands.

Une impression de foule accentuée par le positionnement peu pertinent des grands stands à l’entrée : bousculade garantie entre les différentes files.

Dans le reste des allées, il est possible de se mouvoir aisément et d’atteindre les auteurs sans trop d’attente pour les chasseurs de dédicaces, Montauzier ne proposant guère que ce sport si particulier !