Une borne manga-sanctuary en librairie

Innovation pour le site Manga-sanctuary qui lance dans une dizaine de librairies françaises sa Borne Manga Sanctuary, un petit terminal qui moyennant l’achat d’une carte (5 euros par an) permet de gérer depuis sa librairie sa collection manga ou de consulter des infos sur un titre en scannant son code-barre.

  1. Pour ma part, étant assez néophyte en matière de manga, je fais confiance à mon libraire, Manga Shu, à Elbeuf, où j’habite. Outre les conseils avisés de la libraire, une passionnée, j’écoute aussi les avis des autres clients de cette boutique, devenus des copains pour certains, que j’ai l’occasion d’y rencontrer. Le propre d’un libraire est de connaitre le goût de ses lecteurs et d’indiquer les séries susceptibles de plaire, non ? C’est assez triste de constater qu’une machine puisse se prévaloir de se substituer à un espace de discussion et de dialoque !

  2. Je crois également qu’on peut en rester là. J’ai formulé mes craintes concernant votre système, c’est le principal.

    Une dernière chose: vous avez une société et vous souhaitez la faire vivre, c’est normal. Ne voyez pas de mauvaises intentions dans tous mes propos.

  3. Excusez-moi mais vous jouez avec les mots là.
    Quand je dis dis « de manière pointue » j’entends par cela une meilleure répartition des tâches pour mettre à jour de manière plus rapide les informations sur le site car cela demande un gros travail oui…mais bon, visiblement vous cherchez à nous décrédibiliser en sautant sur la moindre faille dans ce qu’on écrit et je ne comprends toujours pas pourquoi !

    Par contre, commencer à parler d' »une belle somme par mois » est complètement déplacé de votre part, excusez-moi de le dire.
    Déjà c’est faux car vous ne connaissez pas les coûts qu’engendrent les machines, mais en plus vous insinuez que cela vous dérange que nous touchions de l’argent.
    Vous avez une société, nous en avons une aussi et notre but est de vivre de notre passion.
    Peut-être que vous arrivez à vivre en donnant vos mangas dans votre librairie mais pas nous désolé !

    En tout cas ce que je vois c’est que vous êtes resté anonyme alors que nous, nous jouons la transparence en répondant à des attaques infondées…c’est très facile pour vous (même si je le répète : je ne vois pas le but de cet acharnement).

    Je pense que vous avez « gagné » : vous avez pourri cet article, très bien.
    Maintenant si vous voulez poursuivre cette passionnante conversation, je vous invite à me joindre sur mon portable ou par mail puisque je sais que vous avez ces informations étant donné qu’on s’est déjà parlé au téléphone.

  4. Vous dites que ce système permettra aux petites enseignes de se distinguer par rapport aux grandes enseignes. Je pense que nous nous distinguons déjà par notre capacité de conseil. A partir de là, je me dois d’être farouchement opposé à tout système pouvant me concurrencer dans ce domaine (cf ce que j’ai écrit plus haut).
    Et puis restons lucides, c’est extrêmement difficile pour nous de concurrencer les grosses enseignes, dans lesquelles il est possible de se vautrer dans des canapés ou des chaises pour lire gratuitement des mangas. Ce n’est donc pas cet outil, au coût assez important pour le libraire, qui nous permettra de lutter efficacement.

    Au final, mon impression, c’est que ce système va bénéficier à votre communauté, qui va pouvoir satisfaire son impatience grâce à une carte au prix dérisoire, et à vous, qui allez empocher une belle somme par mois pour un site qui apparemment « n’est pas mis à jour de manière pointue » (c’est vous qui le dites, perso je ne connais pas bien votre site, j’éviterai donc toute critique à ce sujet) …

    Vos propos m’ont choqué car personnellement, je pense que votre site devrait être mis à jour de manière pointue avant que vous ne proposiez un tel service, pas l’inverse…

  5. Ha mais vous avez votre opinion et nous le respectons.
    Je ne sais pas quelle image vous avez de nous mais nous sommes à la base des passionnés comme vous et nous avons voulu faire bouger un peu le monde du manga à notre mesure et avec nos moyens.

    Par contre en disant que vous pensez que cela nuit aux petits commerces…et bien c’est exactement l’inverse de ce que nous pensons et je vais vous dire pourquoi : nous ne proposons notre système qu’aux boutiques spécialisées (ou vendant en bonne proportion du manga) justement pour qu’elles proposent un service supplémentaire à leur clients que ne peuvent pas leur offrir les grandes enseignes non spécialisées et autres grandes surfaces…
    Je vous vois déjà me répondre qu’on se fait passer pour des bienfaiteurs mais en toute franchise nous croyons en notre système car pour nous il réunit plusieurs qualités essentielles pour nous :
    – Il est pratique pour les clients
    – Il permet au libraire de se démarquer par rapport aux grandes enseignes
    – Il nous permet d’améliorer notre site grâce à l’argent que cela rapporte (embauche de personnes pour mettre à jour le site de manière pointue)

    Si beaucoup de boutiques spécialisées ont ce système, je ne vois pas en quoi cela leur nuit personnellement, bien au contraire.

  6. Ce qui finira par porter préjudice aux libraires mais plus généralement à tout le monde, c’est cette mode du « tout tout de suite ». Je vous parais virulent (c’est le cas d’ailleurs), mais je crois du fond du cœur que ce genre que ce système (et plus généralement le tout informatique) nuira à terme à des petits commerces comme celui que je tiens.
    Cela fait peut être de moi un réac, mais j’assume!

  7. Bon vous avez le droit d’avoir votre avis mais par contre nous ne tolérons pas que vous disiez des choses fausses : nous n’offrons pas les 3 premiers mois mais nous permettons juste au libraire de ne pas poursuivre avant de s’engager car cela nous paraissait plus correct.

    Je vois que vous avez une dent contre nous pour une raison que j’ignore mais vous avez l’air de prendre ça bien à coeur.
    Si le système ne vous plait pas, ne le prenez pas c’est tout.
    Là on dirait que non seulement le système ne vous plait pas mais qu’en plus il vous porte préjudice…étrange en tout cas.

  8. J’ai été lire les différents commentaires sur votre site. Normal qu’ils soient enthousiastes, car ils sont écrits par des membres de votre communaté, qui, vont forcément trouver leur compte dans votre système.

    Ce que je constate, c’est qu’à l’heure actuelle une dizaine de confrères ont souscrit à l’offre… Et il y a une différence entre être séduit par un concept et y adhérer (et payer!)…

    Pour l’instant vous offrez trois mois gratuits… On verra si à l’issue de ces trois mois, les libraires continueront à être séduits… Je ne sais pas si vous vous rendez compte, mais une dépense de 50 euros, c’est très important pour un libraire indé, surtout si c’est pour satisfaire l’impatience de quelques jeunes qui ne sont pas capables d’attendre le retour à leur domicile pour ajouter leurs mangas sur un gestionnaire de collection.

  9. Là on ne parle que de l’aspect « info sur les mangas » mais il ne faut pas oublier que la borne a une 2ème vocation et non des moindres : permettre aux clients de consulter leur collection ! (volumes manquants, shopping list…etc) et de la mettre à jour éventuellement depuis la boutique d’une manière ludique.

    Je dirai même que c’était le but premier de la borne et on dirait que cela a complètement été occulté.

    Après concernant le prix, je me dois de clarifier un point : la vente des cartes est faite pour que le libraire puisse réaliser un bénéfice !
    Nous ne touchons rien sur la vente des cartes et nous nous rémunérons juste avec la location de la machine et l’accès au service.

    Et oui, nous sommes une société et notre but est aussi de vivre aussi étonnant que cela puisse paraître visiblement !

    Là on a trouvé un système qui apporte du nouveau dans les boutiques manga et qui plait aux clients (voir les commentaires suite à l’annonce du système sur notre site…tout le monde est enthousiaste !) mais aussi un système qui nous rapporte de l’argent et qui nous permet de nous développer…je ne vois pas pourquoi s’insurger à ce point contre une telle chose…

    Si on avait juste voulu avoir de la visibilité, on n’aurait pas créé un système aussi onéreux à l’achat pour nous…

    Bref, je ne veux pas « convertir » notre libraire en colère (car de toute manière cela serait vain c’est évident) mais je voulais juste remettre les choses à leur place car ce que j’ai lu ne prenait pas du tout en compte l’ensemble des données il me semble.

  10. Je pense surtout que c’est suivant le ressenti des gens. Notre libraire en colère n’adhère pas du tout au concept n’y voyant que le mal, de l’autre côté nous avons des dizaines d’autres libraires qui eux sont séduits par le concept, je vous mentirais si je vous disais que toutes les boutiques adhèrent à notre système mais le fait est que pour la grande majorité ils y voient un service supplémentaire et ludique pour leurs clients.

    Et après plus d’un mois de test je peux vous assurer que nous n’avons que des retours positifs et qu’aucun libraire n’a été licencié suite à l’installation de la borne 😉

    Je vous invite sincèrement à le tester si vous pouvez trouver une boutique équipée pas loin de chez vous juste pour vous faire un avis. Ou même regardez la vidéo suivante http://www.dailymotion.com/video/xb45n3_utilisation-de-la-borne-ms_tech

    Après pour l’aspect financier sincèrement 5€ vu les avantages c’est rapidement rentabilisé pour le possesseur.

  11. L’initiative me semble intéressante. Je n’y vois pas un moyen de substitution au libraire. Je comprends en revanche que dans une librairie spécialisé indépendante, son utilité soit limitée, le lecteur demandant plus volontiers à son libraire des infos ou des conseils.

    En revanche, ce genre de borne pourrait être très utile dans les grandes chaîne comme fnac ou virgin, où même lorsqu’ils sont compétents, les libraires sont moins souvent là pour répondre aux questions des lecteurs, du moins c’est ce que j’ai pu constater.

    Après reste tout l’aspect financier qui me laisse plus perplexe. Il faut bien vivre, mais faire payer le service aux libraires et aussi aux lecteurs par le biais d’une carte me semble excessif. Dans la mesure où si un libraire décide de mettre à disposition un bête netbook sur une table connecté au web, ça lui reviendra vite moins cher (à lui, comme au lecteur).

  12. Je suis bien d’accord avec notre ami Libraire, si je veux lire un avis sur un écran je passe sur internet chez moi.
    Vu que je vais souvent en librairie en sachant déjà ce que je veux, mon libraire m’a plutôt permis de faire de bonnes découvertes et d’être orienté vers des bouquins susceptibles de me plaire…

  13. « Ce système est fait pour aider les libraires et non pas les remplacer ».
    Moi qui pensais que ce système était fait pour vous donner une meilleure visibilité sur le marché… Quel naïf je suis!

    « combien de fois des gens sont allés en librairie et repartent sans avoir demandé à un vendeur ou au libraire pour avoir un renseignement simplement par timidité ou parce que personne n’était disponible au moment où il le fallait? »
    C’est pas en mettant des PC dans les commerces que vous règlerez la timidité des gens…

    Bref, je suis définitivement pas d’accord avec vous. Pour moi, ce genre de service ne sera bénéfique à personne.

  14. Si le client doit regarder les avis depuis chez lui il n’a plus besoin de venir vous voir et peux très bien faire ses achats en grandes surfaces ou alors directement depuis le web

    Ce système est fait pour aider les libraires et non pas les remplacer, combien de fois des gens sont allés en librairie et repartent sans avoir demandé à un vendeur ou au libraire pour avoir un renseignement simplement par timidité ou parce que personne n’était disponible au moment où il le fallait?

    Vous vous voyez dire à un client, repassez après avoir lu des avis sur le net? Le client, à moins d’être un fidèle mais là il suit vos conseils, ne reviendra pas chez vous et fera ses achats directement depuis le net ou dans une autre boutique.

    D’après vos dires, j’ai plus l’impression que vous ne voyez que le prix que vous payez et non pas le service offert au client parce que vous considérez que justement ce n’est pas un service que vous rendez au client de le faire utiliser la borne. Pourtant c’est un moyen simple et rapide pour le client d’obtenir les informations qu’il cherche mais en aucun cas cela ne remplacera vos conseils.

    De plus il ne faut pas oublier les avantages des cartes pour le client.

    Je sais que je prêche pour ma paroisse mais dans tous les cas je comprends votre point de vu et j’espère que nous arriverons à vous démontrez que ce service ne peut être que bénéfique pour vous et vos clients.

  15. Si le libraire ne connait pas un manga, il va sur le site du distributeur ou le cas échéant sur internet: ça lui coûtera le prix de sa connexion internet. Oui, deux avis valent mieux qu’un… Mais rien n’empêche le client de regarder les avis depuis chez lui…

    Même réponse pour opaline: pourquoi payer 50 euros quand je peux trouver des renseignements sur une série rapidement sur internet (il existe plein de sites fiables et gratuits)?

    Décidément, je suis peut-être vieux jeu, mais pour moi le libraire se suffit à lui-même…

  16. Et si le libraire ne connaît pas le manga sur lequel le client demande un renseignement, qu’est-ce qui est mieux : remballer son client ou bien faire appel à cette aide complémentaire? Et puis, jusqu’à preuve du contraire, deux avis valent mieux qu’un.

  17. Il ne faut pas le voir dans ce sens là, mais tout simplement comme un outil complémentaire, surtout quand le libraire est occupé avec un autre client ou qu’il doit gérer sa mise en place des titres…

    la borne n’est pas faite pour remplacer le libraire mais l’aider. C’est dommage de ne voir que le côté vide du verre. 😉

    et puis, un libraire n’est pas infaillible, style les questions pour voir à combien en sont les volumes au japon, si la série est arrêtée…

    Mais si cela vous déplaît, c’est votre choix mais c’est tout de même dommage de se braquer de cette manière.

  18. En tant que libraire, je suis totalement contre! Payer 50 euros par mois pour que mes clients puissent consulter des avis et des chroniques d’une série via un site, c’est du n’importe quoi! Ce genre de système amenuise ce qui fait le point fort du petit libraire indé: le fait de pouvoir donner des conseils à ses clients. Si une machine peut renseigner à ma place, à quoi je sers moi?

    En clair, cautionner ce genre de système nous fait perdre notre singularité par rapport aux grandes enseignes… Il faut être masochiste pour s’équiper de cette borne!

Les commentaires sont fermés.