Utopiales 2007 : quel climat pour le futur ?

Sans aucun doute, l’accessibilité des stands et des auteurs aura été le point fort de ces quatre jours des Utopiales 2007, le festival international de science-fiction de Nantes. Cette année, il était possible de voir : un débat sur le climat de demain entre littéraires et scientifiques, des fans désespérés par des visions futuristes alarmantes, les maisons-arbres de l’invité d’honneur Luc Schuiten, ainsi que le manga Death Note d’Ohba et Obata remportant le titre de meilleur ouvrage de science-fiction (sic). À noter également la présence de l’illustrateur Christian Scheurer, qui après avoir travaillé pour différents films mondialement connus, comme Le Cinquième Élément ou Final Fantasy, accueillait chaleureusement les visiteurs sur le site avec les illustrations de son nouveau projet : Entropia.

Du lecteur néophyte à l’écrivain en passant par le joueur éclairé, chacun a pu trouver son compte dans les travées du festival. Petits et grands ont également pu découvrir des cinémas d’horizons variés, du film catastrophe américain à l’absurde néo-zélandais ; mais aussi des jeux en tout genre (rôle, figurine, plateau) dans des salles n’ayant pas désempli durant toute la manifestation. De son côté, le concours de nouvelles a connu une très bonne participation, provoquant l’optimisme quant à la relève de la littérature SF française. Cette huitième édition du festival des Utopiales aura été une belle réussite selon les organisateurs qui annoncent près de 40 000 visiteurs !

Lelf


En médaillon, le stand de Rosalys. Ci-dessus, la remise des prix. Les photos sont © Lelf.