Vendredi gris : le doute s’installe

Si les visiteurs furent un peu plus nombreux en ce deuxième jour de manifestation, les allées de la méga bulle sonnaient toujours creux. Finalement, après un jeudi incertain, quelques éditeurs et auteurs se demandaient déjà ce qu’ils faisaient là.

Avec une infrastructure presse quasiment inexistante, poster la moindre note devient un défi digne de Jack Bauer. Et suite à une telle journée en demi-teinte, samedi devient donc le moment crucial de la manifestation pour un stop ou encore. Pendant ce temps, les premières rumeurs courent de stand en stand, la maison d’édition Dupuis bruissant de toutes parts au sujet de l’avenir de Spirou pour son cinquantième tome…