Vilebrequin, l’histoire sans fin

Malgré un communiqué d’apaisement publié quelques temps avant les fêtes de Noël, les lecteurs de Vilebrequin, l’album publié chez KSTR par Obion et le Gouëfflec, ont eu la surprise de constater que des exemplaires défectueux étaient toujours mis en vente en librairie ou sur Internet. La faute au numéro ISBN, identique pour les deux éditions, qui a semé la confusion et permis la réinjection dans le circuit de tous les exemplaires défectueux non détruits…

  1. Bon sang mais c’est SI compliqué de reconnaître ses erreurs ?
    Apparemment, oui, alors qu’il est facile de les reproduire.
    L’édition c’est un esprit, c’est pas parce qu’on lance une collection « pointue » qu’on a tout à coup le talent requis.
    Quelle bande de phillistins !

Les commentaires sont fermés.