Vraoum ! le nouveau label des éditions Warum

Après avoir exploré la bande dessinée alternative avec Moi je de Aude Picault ou Girafes de Zof, les éditions Warum se lancent dans une aventure grand public avec Vraoum !

Indépendamment de l’offre de Warum, ce label devrait principalement éditer des blogueurs à commencer par Monsieur le Chien dans Hommes qui pleurent et Walkyries dès le mois d’avril. Suivront en septembre Aseyn (prix Révélation Blog du FIBD 2008), Loïc Secheresse et Stephane Melchior Durand à qui l’on doit le très drôle Tozoïd et Vula sur Bulledair. Enfin, cerise sur le gâteau, la blogueuse Laurel, connue pour ses frasques amoureuses autant que pour son talent, sortira Un crayon dans le coeur, une adaptation du blog du même nom…

erratum : Derapage Comix #2 de Marshall Joe & Dampremy Jack sortira dans la collection Décadence de Warum et non chez Vraoum.


Les images sont © Vraoum !

  1. En fait, les livres en questions ne sont pas des adaptations de blogs. Le livre de Monsieur Le Chien est entièrement inédit et fait juste pour VRAOUM. Belzebuth et Hécate a été vu sur le blog de Loïc mais est entièrement pensé pour une édition papier, le Laurel utilisera très peu de matériel issu du blog (3/4 d’inédit fait exprès pour le LIVRE. Et Aseyn dessine un album tout beau tout nouveau à partir des choses explorées sur son blog, mais c’est tout.

    Bref IL NE S’AGIT PAS D’ADAPTATION DE BLOG. Il s’agit d’édition de blogueurs.

    Quant aux accusation de Sous Shampooing, il serait bon que les personnes mal informées découvre que WARUM éditait des blogueurs avant l’existence de Shampooing : Wandrille ou Aude Picault, par exemple, et que ça a continué depuis (Benjamin Adam, Derapage, ZOF).

    Enfin, « 90% des blogs ne sont pas prévu pour une version papier. Il n’y a que des auteurs comme Lewis Trondheim qui se concentre à utiliser un format constant. » C’est incroyable de lire ce genre de truc…

    Comme si un album c’était forcément un format donné et que l’auteur devait se plier à respecter le format de l’album et contraindre le fond à la forme.

    Monsieur Loïc peut il envisager qu’on puisse changer le format d’un livre pour l’adapter à la création particulière d’un auteur sur un autre format ?

    En tout cas, à Warum ça nous a jamais fait peur de bousculer les formats et les idées reçues. Le travail d’un éditeur n’est pas de forcer les auteurs à faire des projets dans la forme de ses livres mais de trouver le meilleur format pour le projet d’un auteur.

    Une hérésie pour certains, visiblement.

  2. Il sent un peu l’huile de moteur, cet après-shampoing…

    Après publier un blog… On ne peut pas légiférer là-dessus,

    Quelle horreur les pages ne sont pas au même format! C’est scandaleux en effet, ça imposera un travail graphique et de maquette. Autant dire que c’est vraiment une aberration.

    C’est surtout dans sa légèreté égotiste que le blog produit du contenu faible. Certaines séries sur le blog de François Matton par exemple sont très bonnes. Pourquoi interdire de les publier? Etc.

  3. je ne comprends pas la folie de vouloir absolument adapter les blogs en version papier.

    Pour moi, la bande dessinée, c’est un fond et une forme.
    La forme destinée à la lecture sur écran n’est pas la même que celle d’une lecture papier.

    90% des blogs ne sont pas prévu pour une version papier. Il n’y a que des auteurs comme Lewis Trondheim qui se concentre à utiliser un format constant.

    Aussi bon que soit le blog de Boulet, les format change….etc…etc…

    S’il s’agit de transposer les versions écran en version papier, je trouve cela simplement ridicule.
    Je suis désolé mais lorsque je vais lire les blogs, je ne suis pas dans la même attention et intention que lorsque je lis un livre.

Les commentaires sont fermés.