Wakfu : 4 séries BD pour l’univers du jeu et du dessin animé

Vous connaissez forcément Dofus, le jeu vidéo online qui a rendu Ankama si balèze ! Depuis quelques années, ils travaillent sur Wakfu, son successeur, qui se déroule 1000 ans plus tard. Alors qu’une bêta fermée doit avoir lieu avant la sortie du jeu prévu pour la rentrée, plusieurs épisodes du dessin animé ont déjà été diffusés sur France 3 et reviendront en masse sur la chaîne, lors de la sortie du jeu. Mais dès la semaine prochaine, les premières BD Wakfu arrivent en librairie !

Au total, quatre séries différentes sont annoncées.
Les Chroniques de Wakfu est un collectif façon cadavre exquis, qui s’articule autour d’un objet de la série. Pour le tome 1, il s’agit d’un Kama, la fameuse pièce de monnaie !
Wakfu, Les Larmes de sang, réalisé par Grégory Charlet, est sans doute la série la plus importante de l’univers BD déployé par Ankama. Il s’agit d’une histoire de fantasy autour du jeune Silas, un sacrieur.
Wakfu making of sera consacré à une série d’artbooks sur le dessin animé. Le premier tome se concentrera sur les deux premiers épisodes du show.
Wakfu Nébuleuses permettra de découvrir des livres façon Donjon Monster ou Dofus Monster, puisque chaque auteur participant aura carte blanche pour traiter comme bon lui semble l’univers Wakfu.

Un programme riche et copieux qui s’apprête à débouler le 4 juin avec la série de Charlet et le collectif Chroniques, vendus chacun 13,90 euros. On reviendra sur ces deux livres dans les jours qui viennent, mais on peut déjà vous confier qu’un des deux a été une bonne surprise, alors que l’autre une cruelle et sanglante déception…



Ci-dessus, Les Larmes de sang, par Grégory Charlet.

Ci-dessus, Les Chroniques de Wakfu.

  1. et pis vous pouvez pas parler un peu plus de Chronique de wakfu, bordel ! Moi et TOSHY on a travaillé sur le concept entier en écrivant tous les scénar’ et en réalisant certaines bd tout en supervisant le travail des autres.
    Philibert, va créer un blog anti-ANKAMA ailleurs si ça te chante, mais pas sur le sujet qui parle de notre boulot, merde !!!!

  2. moi ce qui me fait marrer c’est le côté « les mecs, je vais tout vous dévoiler ! » et en même temps sous couvert d’un pseudo. Ben ouais on sait jamais ça serait con de se griller auprès d’une boite qui monte comme ANKAMA.

  3. philou dit :
    « Après, la liberté qu’Ankama offre aux auteurs est un plus j’imagine, mais faut-il donc un prix à payer en contrepartie pour avoir ce droit? »

    oh PUTAIN, mon gars, tu n’as pas idée à quel point c’est important!!!!
    quand je parle avec des auteurs de BD, la moitié pleurent comme des petites filles, parce qu’ils ne sont pas content de leur scénariste ou de leur éditeur.
    c’est le sujet NUMBER ONE en dédicace après,  »
    c’est quand qu’on mange ? » et
    « à quelle heure est la navette pour la gare je veux pas louper LOST, moi ».

    la france se vante d’avoir par rapport au comics et au manga,
    une VRAIE production d’auteur avec des artistes. et tout et tout.
    pfff alors en plus les français veulent faire du fric avec de la bd.
    bin c’est pas en faisant les artistes qu’on y arrive.

    la liberté artistique ou la grosse thune , parfois il faut choisir.
    VAN HAMME a choisi, MORVAN a choisi. BILAL a choisi
    ZEP est un exception. TARDI est une exception.

    et pour moi SFAR, est pile au mileu. un malin.

    ANKAMA a moins de DEUX ans d’existence (je crois)
    combien il va avoir ton pote s’il va proposer son projet chez les autres indés ? chez carabas, proust, warum ou les enfants rouges ? hein.

    je pense qu’il va refusé beaucoup de choses ton pote…

    et bizarrement, ton pôte a refusé d’aller chez ANKAMA y bosser alors que la DREAM TEAM du moment, et sur les starting-bloc pour y aller.

    BASTIEN VIVES (KSTR) prix d’angoulème, pourrait se faire payer des millions chez tout le monde (presque)… pourquoi il va chez ANKAMA, alors ?

    et ouais lache tes chiffres qu’on discute.

    les no-dits c’est sensuel, mais à un moment faut arrêter de faire son allumeuse…

    ouhh que je suis méchant… vous avez raison en fait.

  4. Ah bah si Ankama propose une « paye » face aux avances sur droit des autres éditeurs, c’est que l’investissement est plus gros alors 🙂

    C’est quoi la somme qu’on propose partout ailleurs (vraiment partout ???) au scénariste ? Et pour quel forme de projet ? Encore un autre mystère.

  5. Philibert, ça sent le procès d’intention. Vous développez une argumentation sans donner le moindre chiffre pour étayer vos propos tout en disant que vous avez tout sous le coude et même ceux des concurrents.

    Au bout du compte on ne sait d’ailleurs pas de quoi il est question, entre le prix payé à la planche, l’avance sur droit, s’il s’agissait d’un forfait etc. Vous parlez du prix payé aux autres scénaristes, or les prix sont très variables, et on ignore tout du « pour un projet du même type » que vous évoquez…

  6. Run a dit:

    « Ankama paie correctement ses auteurs, et offre en outre l’avantage et le privilège énorme de leur offrir la liberté de pagination, de format, de choix de la fab. Ankama sort certains projets éditoriaux qui relèvent du suicide commercial, pas du tout rentables, juste par amour du livre. Effectivement, s’il peuvent se permettre ça, c’est grâce à Dofus. Et alors, où est le problème ? »

    C’est faux. Je connais les tarifs proposés par Ankama et ceux des autres éditeurs. Ankama ne paie pas correctement ses auteurs. On pourrait parler chiffre, j’en ai des concrets.
    Un ami a refusé de faire un projet chez Ankama parce que la proposition ne lui permettait de vivre durant l’exécution dudit projet. Et il voyait encore moins comment il allait bien pouvoir payer son coloriste avec ce qui lui était proposé.
    Suicide commercial, je veux bien, mais on proposait à cet auteur (pour un projet suicide, certes) une paye qui cherchait à rentabiliser le projet. Et pas une paye correcte, un peu en-dessous, non, non, une offre extrêmement basse. Pour donner une idée, on lui proposait pour lui, son scénariste et le coloriste moins que ce que l’on donne au seul scénariste partout ailleurs pour un projet du même type.
    Alors la thune de Dofus, je sais pas où elle passe, mais pas dans les projets suicide commercial en tout cas.
    Après, la liberté qu’Ankama offre aux auteurs est un plus j’imagine, mais faut-il donc un prix à payer en contrepartie pour avoir ce droit?

    Je n’ai rien contre Ankama, je m’en fous un peu à vrai dire, mais faut juste dire ce qui est, c’est tout.

  7. t’inquiètes pas, ceux qui lisent les BD d’ANKAMA savent ce que vous faites.
    et le terme « pute du marketing » n’est pas prêt d’être coller sur vos tronches…

    et j’espère que « LA PASSION du RUN » est moins sanglante que celle du CHRIST.

    même si je kiffe pas tous vos livres, je suis très content qu’il existe cette alternative à la production de masse raisonnée et fiscalement amortie.

    des « philibert » le monde la BD en est plein.
    et s’il pense qu’il aura plus de liberté à aller bosser (s’il bosse bien sur…) chez SOLEIL, on lui souhaite tous un bon atterrissage…
    sur la gueule. car le choc va être brutal…

    et maintenant RUN, baby run finir ton TOME 3… 😉

  8. Je me suis un peu emballé hier…
    Troubadour j’avais pas compris ton message dans ce sens, désolé.
    A Ankama on fait les trucs avec passion, je ne suis pas en train de jouer du pipeau, alors forcément on peut réagir aussi avec passion…

    Je n’ai pas rebondi par rapport à la critique des « larmes de sang », encore une fois chacun a le droit de ne pas aimer, ou d’être déçu par le travail de Grégory. Par contre je ne pouvais pas laisser dire qu’Ankama était une boîte qui faisait des BD pour exploiter un filon commercial, sauce Soleil et consors… simplement parce que ce n’est pas vrai.

    On reçoit une masse d’auteurs qui envoient des projets d’édition Dofus/Wakfu parce qu’ils aiment l’univers, et certainement aussi dans la perspective d’étendre l’horizon de leur lectorat respectif… Si ça nous plait, on signe, sinon…

    On est loin, très loin d’être une boite investie par les commerciaux-marketteux… Ankama c’est plutôt freestyle que world compagny, même si ça ne saute pas toujours aux yeux…

    Voila pour ma petite incursion 🙂 Je retourne à mes planches, parce que je suis bien à la bourre 🙂

  9. RUN,
    je kiffe vraiment ce que fait ANKAMA en ce moment,
    et surement ce que fera ANKAMA bientôt…

    quand j’ai vu arriver MUTAFUKAZ
    (que je connaissais sur le NET depuis des années)
    je me suis dit « PUTAIN un éditeur qui en a!!! »

    et les BD et ARTBOOK qui ont été produit, le prouvent.
    POUR SORTIR META MUTA faut en vouloir… 😉

    quand je dis que :
    « COOL. ils sont conscients de leur public
    et ils prennent des risques avec l’argent des gosses
    (les jeunes qui payent pour DOFUS),
    pour faire de gros délire genre MUTAFUKAZ.
    c’est tout bon. »

    c’est plutôt une façon décalée de dire
    que faut des COJONES pour faire ça.

    CANAL + vit bien du football et du porno.
    mais ils ont aussi un grosse production
    en interne de qualité.

    je me SOUVIENS de JEAN PAUL BELMONDO
    qui avait acheté un théatre sur les grands boulevards
    qui programmait des pièces avant-gardistes payées
    par le thune de « PEUR SUR LA VILLE » ou « LES MORFALOUS ».

    peut importe d’où vient la fraiche, seul compte ce qu’on en fait.

    ET CHANGEZ RIEN… ou si justement surprennez-nous encore…

    >>>
    et si philiberte préfère aller taffer au SOLEIL,
    c’est son choix, mais on est pas obligé d’être d’accord avec lui.
    d’ailleurs on est pleins à ne pas l’être.

    oui, le thune c’est important quand tu bosses,
    mais avoir un beau livre personnel au milieu de cette attaque des clones qu’est devenu le marché français, me parait être un meilleur pari.

    rien que le choix de pouvoir sortir de ce putain de format 44 pages,
    pour faire de gros ONE SHOT en couleur !!!
    c’est un luxe assez rare de nos jours.

  10. Je ne sais pas qui est Philibert, mais ce n’est pas la première fois qu’Ankama est attaqué gratuitement. Le succès crée des jalousies pas souvent justifiées…

    Je voulais juste revenir sur ce que tu disais sur les BD Dofus ou Wakfu. Je crois que les diverses séries sont suffisamment différentes pour qu’il n’y ait pas d’allergie à l’univers justement. On l’a vu dès le début avec la première série Dofus « manga » ou Pandala. On le voit aujourd’hui avec Les Chroniques de Wakfu et Les Larmes de sang qui sont des livres très différents, bien qu’on ait ici pas du tout aimé l’album de Grégory Charlet.

  11. Bonjour Philibert,
    J’aimerai savoir d’où te provient l’intox que les auteurs d’Ankama sont payés au lance-pierre… J’aimerai savoir aussi si tu as une idée des tarifs proposés par des éditeurs français à des auteurs de BD qui débutent.

    Ankama paie correctement ses auteurs, et offre en outre l’avantage et le privilège énorme de leur offrir la liberté de pagination, de format, de choix de la fab. Ankama sort certains projets éditoriaux qui relèvent du suicide commercial, pas du tout rentables, juste par amour du livre. Effectivement, s’il peuvent se permettre ça, c’est grâce à Dofus. Et alors, où est le problème ?

    Quand je suis arrivé chez Ankama en tant qu’auteur avec Mutafukaz sous le bras, Dofus était loin du succès qu’on lui connait aujourd’hui. Le jeu venait de féter son 1000 ème joueur. Tot n’a pas attendu la réussite de son bébé pour prendre des risques financiers. Il a choisi d’éditer Mutafukaz, 1ere BD d’Ankama édition, parce qu’il aimait l’univers, et parce qu’il y croyait, c’est tout.

    Aujourd’hui c’est facile, et déplacé, de dire qu’Ankama « prend des risques avec l’argent des gosses pour taper des gros délires »… Si vous pensez qu’Ankama fait des études de marché avant de sortir ses BD pour faire un max de pognon, vous vous trompez.

    La véritable différence entre Ankama et Soleil, c’est qu’Ankama, malgré ce que pensent certains, ne court pas après le pognon par amour du pognon. La volonté d’Ankama est de sortir des projets originaux, grand public ou pas, dans la pérénité financière.
    L’autre différence entre Ankama et Soleil, c’est qu’à Ankama on aime la BD: vous ne verrez donc jamais des projets comme « les blondes » arriver dans son catalogue.

    Ankama c’est avant tout des individus, avec des singularités et des envies. L’éventail éditorial le démontre.

    Maintenant, pour ceux qui sont allergiques à l’univers Dofus ou Wakfu, il est clair que les BD issues de cet univers ne sont pas pour vous.
    On aime ou on n’aime pas, on peut reprocher à ces ouvrages un tas de trucs, et c’est normal, chacun ses goûts… Mais ce que je sais c’est que ces BD ne sont pas des commandes commerciales, elles ont été proposées par des auteurs qui avaient envie de travailler autours de cet univers, et qu’elles ont été faites avec le coeur.

  12. « La grosse différence d’Ankama avec Soleil, c’est sa réserve de cash infinie issue de Dofus. Ils ont pu très tôt sortir des livres très risqués comme Mutafukaz, Constellation, Metamuta. »

    Du flan. Ils payent les auteurs au lance-pierre. Soleil paye correctement au moins…

  13. Ils ont du les mettre sur d’autres projets les « sur-bons ».

    Parce que les bouquins de cette news fait bien pitié comme il faut.

  14. ils se positionnent en vendant des bouquins HYPE à des vieux de 30 ans
    et ils font des bouquins plus ciblés pour leur coeur de cible DOFUS.

    cool. ils sont conscients de leur public et ils prennent des risques avec l’argent des gosses, pour faire de gros délire genre MUTAFUKAZ.
    c’est tout bon.

    s’ils veulent faire leur « DONJON » à eux, mortel !
    on va avoir enfin du SANG NEUF
    au lieu de filer du taffe à STANISLAS et MENU.

    l’animation regorge de mecs (et nanas) sur-bons
    qui méritent qu’on leur donne leur chance.
    le niveau de dessin va grimper…

  15. Attention, Les Chroniques de Wakfu ne sont pas dessinées par Charlet. Il s’agit d’un collectif d’auteurs, sans doute tous issus des studios Ankama.

    La grosse différence d’Ankama avec Soleil, c’est sa réserve de cash infinie issue de Dofus. Ils ont pu très tôt sortir des livres très risqués comme Mutafukaz, Constellation, Metamuta. C’est normal qu’ils misent sur le crossmédia avec Wakfu, mais pour l’instant notre avis est mitigé d’un point de vue qualitatif. On va y revenir, mais par exemple, Les Larmes de sang n’est pas bon du tout. 🙁

  16. La série animée est excellente à mon sens, du bon travail comme ça fait longtemps qu’on n’avait pas vu de part chez nous, d’autant plus qu’elle est réalisé avec Adobe Flash si je m’abuse. Par contre les mangas Dofus me semblent moins bons, j’ai essayé d’en lire quelques uns mais je n’ai pas du tout accroché. Aussi j’ai joué gratuitement durant 3 semaines à 1 mois à Dofus, ce n’est pas mal du tout, à conseiller, bien sûr Wakfu est graphiquement plus intéressant.

    Je ne comprends pas la différence de traitement graphique entre Les Larmes de Sang et Les Chroniques de Wakfu surtout provenant d’un même auteur !!!

    Ankama me fait un peu penser à Soleil Production, comme ces derniers, ils ont commencé avec des produits que les gens attendaient et puis ils grossissent de leur succès jusqu’à devenir eux aussi des ogres qui s’étouffent à trop manger.

Les commentaires sont fermés.