XXI, une nouvelle revue avec du reportage BD

Sous une couverture signée Beb-Deum, XXI est un nouveau titre de presse atypique. Trimestriel, ce magazine disponible chez les libraires et grandes enseignes culturelles propose des reportages d’actualité au long cours sur 200 pages pour 15 euros.

Pour son premier numéro, le journal consacre ainsi un dossier de 67 pages sur la Russie. Réalisée par Placid, la maquette de ce magazine fait la part belle aux photos et aux dessins. En plus de Beb-Deum, il est ainsi possible de retrouver au fil des pages des illustrations de Jean Lecointre ou Laurent Lolmède. Mieux, dans chaque numéro, XXI propose de retrouver un reportage en bande dessinée. L’auteur de Deogratias, Jean-Philippe Stassen, est le premier à ouvrir le bal avec un récit de 30 pages nommé Les visiteurs de Gibraltar.

Avec son logo élégant et sa ligne éditoriale exigeante, XXI s’annonce comme un titre résolument ambitieux. Pour prolonger l’aventure sur Internet, un blog est disponible ainsi qu’une bande annonce pour présenter le lancement de ce nouveau titre qui se veut en phase avec les enjeux du XXI siècle.



  1. Bon, d’après plusieurs libraires de mon quartier, XXI fait un véritable carton, ils n’en avaient plus au bout de deux jours, sont tous obligés d’en recommander. Bonne nouvelle.

    J’ai mis la main dessus, effectivement (très) intéressant. Premier bémol qui m’a sauté aux yeux : l’offre d’abonnement de 60€ pour 4 numéros, aucune réduction par rapport au prix de vente du numéro. Compréhensible pour un premier numéro « risqué », mais les abonnements ne risquent pas d’abonder tout de suite…

    Peut-être l’offre changera-t-elle avec le numéro 2.

  2. oui ça c’est le gros point noir du truc parceque sinon ça dechire! enfin un truc qui montre un aspect de la realité different de la soupe quotidienne.
    et puis stassen meme en sombre garde une pesenteur qui vous enmene tout de meme à gibraltar.
    pourvu que ça marche, pouru que ça continu et surtout pourvu que ça rappelle à la tripoté de connards qui se disent journaliste qui ont bavé devant le sarkoshow pour ces voeux à la presse ce qu’est du journalisme.

  3. On a mis la patte dessus et ça a effectivement de la gueule. Le seul point noir après le feuilletage concerne l’impression, qui sur le papier, donne des couleurs très saturées à la limite du noir sur pas mal de planche de Stassen. Dommage.

  4. Je l’ai acheté hier.
    Seule la couverture est à l’italienne (comme un cinémascope).
    A l’intérieur, c’est à la française (de haut en bas).
    Je suis graphiste et là c’est très réussi. Placid est de l’aventure, mais c’est Quintin Leeds ex Da de Libé aujourd’hui au Monde qui est DArtistique.
    J’ai lu une grande partie hier. Vraiment excellent. Pour ceux qui ont connu ACTUEL c’est ça en mieux. Trés profond. Sublime portfolio. BD de Stassen. A lire un portrait de Limonov, écrivain déjanté par Emmanuel Carrère. Du trés trés grand journalisme

  5. Faut juste trouver les 15€.
    Mais ça m’a l’air d’être effectivement intéressant pour un trimestriel. A voir, je vais me faire un euro-million.

  6. Je ne l’ai pas eu entre les mains mais je me demande si le format à l’italienne est le plus pratique pour lire un magasine (dans le métro par exemple).

    Mais sinon le concept est sympa et la maquette semble réellement parfaite (très belle couv)

Les commentaires sont fermés.