Yacine Elghorri revient avec une nouvelle « BD rock »

Avec Factory, le dessinateur de Gunman nous relèvera peut-être de la déception provoquée par ce dernier album scénarisé par Gabriel Delmas. Bien que 100% dans l’esprit Métal Hurlant, le livre n’était rien d’autre qu’un patchwork des univers de Jodorowsky, Corben ou Druillet, sans réelle innovation.

Cette fois, seul à la réalisation, Yacine Elghorri se lance dans une série à suivre avec ce premier épisode de 48 pages (dont 32 de BD) proposé moins de 10 € aux éditions Carabas. Rien à redire sur les couleurs et le dessin franchement cool, le scénario s’annonce prometteur et plus personnel, même s’il faudra attendre le prochain épisode pour s’assurer de la solidité du récit.

Les images sont © Editions de Tournon – Carabas – Yacine Elghorri 2007.

  1. C’est bien moche.Les dégradés photoshop et les paquets de texte indigeste à l’ordi, c’est tout ce que je déteste.

  2. Certes de la couleur , mais également « hyper influencée » Moebius dans l’application , pathwork indigeste pour l’ensemble, des dessins sympas ça fait vraiment pas tout !!! non merci…

  3. A la lecture du synopsis cela m’a l’air tout aussi « original » que Gunman.

    Du Gunm (pauvre Kishiro), du Jodo, du Ken le survivant, des sectes, des bébés mutants et des personnages difformes qui utilisent un langage chatié pour faire drôle Ha! Ha!

    En tout cas l’auteur a effectivement un univers dommage que celui çi ne soit qu’un patchwork d’influences mal digérés.

    Bref rien de neuf sous le soleil depuis Gunman…Ah si de la couleur.

Les commentaires sont fermés.