Tintin arrive sur iPad… en basse définition

Envie de vous plonger dans les aventures de Tintin au format numérique ? Moulinsart vient de sortir Les Aventures de Tintinapplication proposant tous les albums imaginés par Hergé, y compris Tintin au pays des Soviets et Tintin et l’Alph-Art. Si l’appli n’est compatible qu’avec les iPad, une mise à jour doit la rendre prochainement accessible aux iPhone et autres iPod. Aucune version Android n’est en revanche prévue.

Tintin1Éditée par Moulinsart – le logo Casterman a soigneusement été remplacé sur les couvertures –, l’application vend chaque épisode 5,49 euros, mais aussi l’intégrale pour 50 euros (ce qui ramène chaque tome autour de 2 euros). Ce qu’on adore, c’est l’ergonomie de l’appli. On navigue avec fluidité entre les tomes présentés dans la boutique, avant de retrouver nos achats dans une bibliothèque décorée de divers objets Tintin. Ce qui rend fou, en revanche, c’est l’absence de haute définition pour les planches ! Un comble quand on privilégie l’iPad, équipé depuis sa 3e génération d’écrans Retina qui tolèrent très mal la basse def.

Du coup, impossible de lire les tomes autrement qu’en plein écran, puisque le moindre zoom nous confronte à des traits flous, à des artefacts de compression, et à un lettrage aliasés – sorte d’effet d’escalier, de typo tremblotante – peu flatteur. Même en plein écran, les textes souffrent du même problème d’aliasing. Pour une initiative pilotée en direct par Moulinsart, qui rabâche au sein même de l’appli sa vocation à « protéger et promouvoir l’œuvre d’Hergé », ça laisse perplexe. En attendant une éventuelle mise à jour, avec l’arrivée de planches en haute définition, dignes du trait d’Hergé, patientez avant d’acheter vos Tintin favoris sur tablette…

Visuels extraits de l’application. © Moulinsart.
trautman

Déconseillé au moins de 12 ans… par Apple

Alors qu’Apple vient de contraindre Izneo à un grand ménage au sein de son catalogue, le géant informatique déconseille les aventures de Tintin aux moins de 12 ans ! En cause, les rares scènes où des personnages boivent du whisky ou fument un cigare, qui expédient sans traitement de faveur tout contenu dans la rubrique des 12 ans et plus. En pratique, rien n’empêche un gosse de lire les bouquins, évidemment, mais l’application sera inaccessible si le contrôle parental est actif sur les appareils.

Ce que l'on voit sur iPad, en zoomant sur la planche.

Ce que l’on voit sur iPad, en zoomant sur la planche.

A propos de l'auteur

John Kay

Twitter

Je suis capitaine de Wartmag.com et journaliste au mensuel BD Casemate.

Ajoutez votre grain de sel :