Ma’at de Simon Phelipot aux éditions Carabas

Si l’histoire du premier tome de 96 pages de Simon Phelipot se résume en deux lignes, son traitement graphique en fait un des livres les plus époustouflants de l’année.

Il aura fallu « seulement » deux ans à l’auteur pour mettre le dernier coup de pinceau numérique à ce récit réalisé à la peinture à l’huile puis retouché par ordinateur. Les doubles pages épiques sont courantes, l’histoire et les dialogues frôlent l’épure, semblant laisser le plus d’espace possible aux dessins. Ces derniers peignent un univers futuriste, où la société a troqué toutes ses valeurs contre un mercantilisme des plus débridé. Reste l’amour en valeur refuge, pourtant lui aussi fortement malmené, comme va en faire l’expérience Isis, le personnage principal du récit.

Si d’un point de vue graphique l’ouvrage est irréprochable, certains dialogues sibyllins alliés à un scénario qui prend son temps peuvent laisser sur leur faim les amateurs de récits blindés tels ceux d’E.P. Jacobs, le créateur de Blake & Mortimer. Et si vous pensez ne pas accrocher aux thèmes du premier tome de la trilogie Ma’at publié aux éditions Carabas, sachez que le bonheur visuel procuré par l’album vaut à lui seul l’achat.

Ma’at tome 1 – 96 pages – 17 € – à paraître le 14 novembre en librairie et à partir du 26 octobre, lors du festival Quai des Bulles de Saint-Malo.


Ci-dessus, extrait des planches 3 à 14. Les images sont © Tournon – Carabas – Phelipot.

  1. sur le blog du monsieur,
    il parle d’un « SUBTLE MIXTURE of NEW TECHNOLIGIES and TRADITIONAL PAINTING. » donc chez moi, cela veut dire qu’il fout de l’huile, parce que cela ne ressemble pas à de l’acrylique et qu’il peint des toiles partout sur son site… et qu’il se la joue pas mal KENT WILLIAMS qui est aussi à l’HUILE avec « SUBTLE MIXTURE of NEW TECHNOLIGIES and TRADITIONAL PAINTING. »

    mais il n’y que lui qui sait … en vrai.

  2. La peinture à l’huile
    c’est plus difficile
    mais c’est bien plus beau
    que la P.A.O.

    Mais on s’en fout, non?

  3. J’irai à la pêche aux infos, mais je me souviens à 100% que Carabas nous avait parlé d’un mélange numérique/traditionnel.

  4. KAM> et est-ce que c’est 100% important? le 20 JUILLET… pour une news daté du 26 octobre ?
    l’important, c’est d’aimer le livre, d’en parler, et en BIEN… et pour ce bouquin-là, c’est pas facile. le reste, c’est de la cuisine…

  5. Vous dites un peu n’importe quoi. Il n’y a pas du tout de peinture à l’huile là dedans, c’est à 100% du numérique.

Les commentaires sont fermés.