Pénélope Bagieu lance sa collection de lingerie avec Etam

Les petits ponts bon sang ! Mais c’est bien sûr ! Dans une vidéo réalisée par le site madmoizelle.tv, Pénélope Bagieu, la reine de la blogosphère BD, présente sa collection de lingerie Etam. La constante : les petits ponts, ces “traits en dentelle sur les côtés”, mais surtout des tas, mais alors de tas de petits nœuds choupinous.

Dentelle, volant, soutien-gorge, nuisette mi-cul, de l’aveu de l’auteure, la gamme de lingerie Etam griffée à son nom se veut sexy. Il y a du gris rose, une brassière blanche et bleue assortie avec son espèce de grosse culotte bouffante – il s’agit en fait d’un bloomer –, des pièces marron et orange, qui s’accompagnent d’un porte-jarretelles blanc “réglable et élastique”. Si tout ça semble sympathique, « ce n’est pas optimisé pour les gros seins, il faut être honnête”, confie Pénélope Bagieu. De bien belles images en attendant le test et l’essayage de ces nouveaux produits – Cubik s’en occupe – bientôt sur Wartmag.com.


  1. Troubadour> Loin de moi l’idée de vouloir de donner des leçons de bon goût. Je n’en n’ai pas la prétention.
    Si la bande dessinée n’a rien d’amusant, et continuer à la croire c’est emprunter des chemins vertignineux.
    Par contre, il est divertissant de constater combien trois culottes et deux soutifs barbouillés par Pénélope Bidule déchaînent les passions.

  2. Je plussoie Alain Bomec, la bébé est un sujet grave et douloureux.
    Surtout quand on voit ce qui marche mouwhahaha ! 😆

  3. déjà lu. mais MERCI de vouloir tous élargir mon horizon étriqué par mes lectures anglo-saxonnes… 😉

    je crois que le débat autour des AUTEURES devrait dépasser justement
    le sujet des bloggeuses.

    prennons par exemple, VALERIE MANGIN chez QUADRANTS.
    elle écrit des scénars, on aime ou aime pas, mais elle fait le même métier qu’un homme parfois mieux, parfois moins bien.
    mais elle calme grave un petit paquet d’excités du stade qui se la joue.
    les femmes c’est le sexe faible.
    pas de thématique girly, pas de pompom…

    DAPHNÉ COLLIGNON en voilà une autre, qui assure gentiment
    et qui fout pas cul sur la place publique.

    est-ce qu’elles sont nominées au prix ARTE-MISIA ?
    oui, non peut-être plus tard…
    l’existence de ce prix quoiqu’on en dise est justifié.
    après faut savoir qui, ce prix veut récompenser…

    des femmes artistes exceptionnelles
    ou les mêmes que les autres.
    si la sélection du prix de cette année ressemblent
    à un article des INROCK sur les gonzesses dans la BD,
    je vais avoir du mal, à le prendre au sérieux.

    mais comme pour tout je laisse le bénéfice du doute…
    en émettant des doutes.

  4. bon premièrement les corrections, c’est fini mon gars.;)

    je suis capable de m’exprimer tout seul.
    et pas besoin de mettre des mots dans ma bouche, merci.

    aude picault est un bloggeuse.
    http://www.chicou-chicou.com/index_old.php
    elle fait des jolies dessins autobiographiques (ou semi dans ce style si personnelles qu’ont toutes les bloggeusses en ce moment)

    tout comme FRANK MILLER est un fasciste,
    AUDE PICAULT est une bloggeuse.
    où est la vérité dans tout cela ? au milieu… 😉

    je donne mon avis,
    mais aussi tente de faire ressortir la vision globale
    qu’a le public d’un sujet.

    pour moi elle ne fait pas parti de la ligne claire franco belge!!!!!
    elle fait pas du manga,
    elle est pas à l’asso,
    et elle raconte sa vie…

    un petit résumé (COIN BD) de son album « MOI JE ».
    > »Un regard tendre, drôle et surprenant sur la vie de tous les jours, servi par un dessin virtuose. Un truc de gonzesse, quoi ! »

    (>>>j’espère que c’est elle qui l’a écrit ce petit texte avec HUMOUR. sinon, les filles faut pas s’étonner de pas être prise au sérieux)

    je suis content que les femmes puissent s’exprimer.
    (puisqu’elles sont une minorité dans la BD, et le sort des minorités ne préoccupent même si elles sont 53% de la population mondiale et à peine 10% des auteurs de BD)
    mais faudrait pas commencer à croire les journalistes
    qui veulent nous vendre une nouvelle vague de la BD… tous les deux ans.

    il y a un vrai mouvement générationnel, combiné avec une avancée technologique (l’internet et les blogs) mais LA révolution de la BD, j’attends toujours…

    et oui, je ne fais plus la différence entre toutes ces filles
    qui font des histoires autobiographiques en 1 page sur fond blanc sans contour avec deux couleurs. j’en ai lu un petit paquet et comme les histoires de BOILET. au bout d’un moment c’est toujours pareil.
    sauf qu’ici elles sont des dizaines « à faire « pareil »
    alors cela se brouille un peu pour moi… et je suis pas le seul.

    tout comme pour vous le COMCIS ou le MANGA, c’est tout dessiné pareil. 😉

    pour voir les différences faut avoir le nez, dessus.
    et chacun fout son blaze où il veut.
    WART est un site généraliste, donc y a de la place pour tout le monde.
    on peut discuter, mais de là à arriver à se convaincre…

    ——-
    j’en ai assez des micro histoires nombrilistes.
    certaines sont bien mais trop, tue le bien.

    et le TRANSAT de AUDE PICAULT, n’a pas déclenché chez moi,
    l’arrivée de « la MESSIE des bloggeuses » qui allait révolutionner le genre.
    mais son histoire (personnelle) est nettement plus longue.
    et (sauf erreur hein… je suis pas au fait de l’actualité de la nouvelle génération de BD, hé hé hé…) n’est pas une adaptation de BLOG.

    DONC une fois de plus, SHAMPOING va de l’avant…
    le BLOG de LEWIS et celui de BOULET avait mis la barre haute,
    et tout le monde a essayé de sauter la haie derrière eux.

    certaines ont effectué des sauts qui aurait mis NELSON MONFORT en transe,
    d’autres sont encore empétrées dans les feuillages
    et on distingue mal leur forme… mais on voit bien leur cul…

    et elles ont des culottes avec des rubans… ETAM.

  5. ha !
    Merci. Mais je dois te corriger encore : Aude Picault n’est pas une bloggueuse. Tu devrais dire plutôt : je ne fais pas la différence entre toutes ces femmes qui veulent faire de la bédé.

  6. je corrige mes tablettes.

    car comme beaucoup de gens, je ne fais plus la différence entre toutes les bloggeuses. et surtout je m’en fous. mais je le note.

    assez drôle ta blague « JOUR/NUIT/JOUR/NUIT »… 😉

  7. RHAAA je vous avais dit que cette culotte était à ma taille, bon sang.
    je sais dans quoi mon cul va rentrer…

    ah oui, une fois qu’on voit la vidéo, c’est sur. c’est autre chose.
    bin, bonne chance, pour vendre cela à des meufs sur-gaulées
    parce que sinon, ça va être « ALERTE aux nanas boudinées dans des lingeries sans forme avec des rubans partout… »
    ouh là là.

    mais je ne suis pas le public… 😉

  8. euh…..TROUBADOUR non plus n’a pas regardé la vidéo hihihihi !
    ça m’étonnerait que les filles de 19 ans achètent ces grosses culottes
    de mamie à noeudnoueud et gros volants!
    mais bon je dis ça…..peut etre que la modedes dessous sexy est en pleine évolution…
    tout comme celle de la BD ……

  9. non pas.
    WART fait de l’info de toute sorte, et heureusement puisque
    justement c’est un lieu d’info, je peux recueillir ici des news sur TANK GIRL
    comme sur Pénélope, et franchement ça m’arrange, si WART me mache le travail,
    avec tout ce que j’ai à faire dans la journée, pour recueillir ce genre de trucs…
    j’avoue par contre que je fais confiance à WART pour faire de l’info réellement interessante,
    et avoir assez d’humour pour nous balancer la vidéo de Pénélope :
    qui franchement vaut son pesant de cacahouètes !
    Alain, si vous n’avez pas eu le courage de regarder la vidéo, ce dont je vous soupçonne,
    courez ! La demoiselle a crée des dessous féminins dignent de BÉCASSINE!! (en taille 46 !!!!)
    et franchement je vous le dis….ça m’a vraiment fait rigoler ! mais je suis une fille après tout 😉

  10. LA BD est un divertissement.

    certains font leur métier sérieusement et d’autres font GOLDEN CITY.
    certains aiment GOLDEN CITY ou pénélope B.
    certains aiment lire des histoires de filles qui ont des gastros dans des aéroport et la sélectionner pour des prix…
    certains lisent des histoires de trolls et de hobbits et aiment ça.
    d’autres lisent des mangas de filles avec pleins d’histoires d’amour entre vampires.
    ou de petits gaulois chamailleurs.

    il en faut pour tout le monde.

    WART est un site généraliste avec un bon esprit.
    si la BD devient people pourquoi ne pas en parler.

    je distingue toujours le ton sarcastique dans les articles de WART.
    quand ils sentent que l’info pure n’est pas vitale.

    après vous êtes pas obligé de tout lire
    ou d’être faché par toutes les news.

    c’est les gars du PACIFIC PRINCESS qui décident
    du ton général à donner à la traversée du site.

    et le ton est bon enfant.
    pénélope b. existe, fait de la BD.
    je ne la lis pas, mais je regarde les autres blogs avec un oeil curieux
    cela fait parti du monde de la BD.
    et si les éditeurs décident de ne publier que ça.
    et bien, cela vaut le coup de voir venir le truc.

    je mate des news de comics parce que les ricains
    font en train de faire la révolution numérique
    plus vite qu’ici et je veux savoir quand il n’y aura plus de papier.

    mais en attendant si y a des slips de P. B.
    ça va ma faire marrer un max.

    la MISS BAGIEU n’a pas la cote ICI.
    mais elle vends. donc pas au public hardcore qui aime de la BD
    et qui se mets en colère quand ils ont pas ce qu’ils veulent…

    mais à qui alors ?
    à ce public que les éditeurs rêvent de toucher ?

    mais si tu as une copine de 19 ans, c’est une bonne idée cadeau.
    elle aura surement penser à acheter un slip SUPERMAN pour le prochain anniv… de son keum (cela veut dire MEC en DJEUNS)
    WESH.

  11. Domino> avoue donc que faire un article la-dessus (qui déchaine un nombre impressionnant de commentaires !) donne toujours ces images et de la bande dessinée et de la femme: toutes deux doivent être frivoles et divestissantes.
    Ou alors Wart créé une rubrique « On s’en fout » et fit 3 ligne sur Pénélope Bidule et ses slips.

  12. John Tax n’a certainement pas raison de signaler à Wart qu’il est dommage de consacrer du temps
    à ce genre d’info ! pour ma part, je la trouve très interessante !
    Loin de moi l’idée d’aller acheter ces culottes à froufrou dessinées par une jeune fille de 25 ans,
    qui a une oeuvre comparable en BD à ce que Barbara Carthland est à la littérature,
    CEPENDANT, passionés de BD ou professionnels, il est je trouve, extrèmement interessant de voir
    toute l’évolution du médium en question, et de connaitre TOUTE son actualité,
    oui les blogs sont devenus des BD qui s’impriment et qui se vendent,
    oui, il a des jeune blogueuses qui finissent par e^tre connues, et se faire un max de blé
    avec leurs minauderies, oui nous vivont dans une société de consommation où la BD
    devient décidement très à la mode ! jusqu’à aller trainer ses petits pieds avides jusqu’aux grandes
    chaines de fringues comme ETAM !
    ET OUI il y a des BD-produits, formatés pour le public féminin (ce dont je parlais l’autre jour)
    à qui l’on vent des histoires de « quest-ce que j’ai acheté pendant les soldes » et de « je viens d’avoir un
    sac PRADA c’est trop cool », les éditeurs ont des « cibles » et les femmes de 18/35ans en est devenue
    une alors que ce n’etait PAS le cas il y a quelques années : le marché de la BD est en évolution permanente
    et cette info nous le montre parfaitement.
    Quand à moi (et mes copines) on va continuer à passer pour des ovni en continuant à lire
    des bd qui sont (soit disant) faites pour les mecs et à proposer des histoires considérées trop trash par
    les éditeurs qui aimeraient bien qu’on leur écrivent des trucs un peu plus mignons !
    (bin oui ! on est des filles quand même !!)

Les commentaires sont fermés.