Sfar empoche un Gérard pour son Gainsbourg

Remise de prix décalés, Les Gérard décernent depuis 5 ans des parpaings dorés dans des catégories de prix improbables et toujours délirantes concernant les films français produit dans l’année.

Si Riad Sattouf a loupé le Gérard du titre du film gay pour Les Beaux Gosses, Joann Sfar s’est vu décerné le prix du film « Pas nul, mais pas bien. Pas nul, hein. Mais pas bien. Mais pas nul pour autant. Mais pas bien non plus. Mais pas nul. Ceci dit, pas bien. Voyez ? » pour son premier long-métrage Gainbourg (vie héroïque). De quoi avoir une meilleure idée sur le film, ou pas, voyez !